in

Football fémin : La FECAFOOT baisse le salaire des joueuses de la Guinness Super League

C’est ce qui ressort dans une note de service adressée à monsieur le président de la commission du statut du joueur, avec pour objet, modification de la résolution N°12 concernant le salaire des joueuses. Dans cette note signée le vendredi 23 décembre 2022 par le Secrétaire général par intérim, Blaise Djounang, la Fecafoot qui avait dit qu’on quitte de 50 à 100 milles pour les salaires des joueuses, revient sur sa première décision et ramène le salaire à 50 milles.

as awa fc win guinness super league 2021

Coup dur pour les joueuses de Guinness Super League. Suite à une réunion du Comité d’Urgence tenue le 8 août dernier, la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a décidé de réduire le salaire des pensionnaires du championnat de football féminin. Le salaire avait été fixé à 100.000 FCFA en janvier dernier avant d’être réduit à 50.000 FCFA ce vendredi. Une réduction de moitié donc pour des joueuses qui risquent d’accuser le coup, à un moment où le football féminin repartait de l’avant

« Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance qu’à l’issue des travaux du Comité d’Urgence tenue le 08 août 2022, la résolution N°12 du Comité d’Urgence du 06 juillet 2022 concernant le salaire des joueurs et joueuses des championnats professionnels, a été partiellement modifiée par la résolution N°4 ramenant lesdits salaires initialement prévus de 100 000 (cent mille) FCFA à 50 000 (cinquante mille) FCFA pour les joueuses de la 2/2 Guinness Super League. Le reste sans changement » peut-on lire dans le communiqué de l’instance faîtière signé ce vendredi 23 décembre 2022. Aucune raison n’a été avancée pour justifier cette réduction de salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vision 4 Essomba

Jean Crépin Nyamsi à Dieudonné Essomba : « il faut retourner à l’Université et préparer normalement une thèse de doctorat »

hommes politiques cameroun

[Tribune] Ekodo Mveng : « On peut être en désaccord en politique sans pour autant chercher à ruiner la dignité de l’autre »