in

La Fécafoot accuse un journaliste français d’avoir tenté de lui extorquer 25.000 euros

Dans un communiqué publié ce vendredi 9 décembre 2022, Lebledparle apprend que le journaliste français Romain Molina a tenté d’extorquer les fonds à la Fédération camerounaise de football.

etoo molina

Il y a quelques jours, le journaliste d’investigation français et indépendant Romain Molina, publiait une enquête dans laquelle, il affirmait que des joueurs « ont versé de l’argent à la Fécafoot », pour se retrouver dans l’équipe camerounaise qui a participé au Mondial Qatar 2022. La Fécafoot dans son communiqué, assure qu’avant publication, le journaliste mis en cause l’a approché via WhatsApp pour des négociations. Il aurait dit qu’il avait en sa possession des « documents USB et des conversations audios et téléphoniques préjudiciables à la Fécafoot et son président », lit-on dans le communiqué.

Un message dont la Fécafoot affirme n’avoir jamais donné suite. Et envisage en tout état de cause de saisir la justice française d’une plainte portant sur cette tentative d’extorsion de fonds. « Le 23 novembre dernier, le président de la FECAFOOT, Monsieur Samuel ETO’O, a été contacté par écrit à travers le service de messagerie Whatsapp par un correspondant se présentant sous l’identité de ROMAIN MOLINA. Il a indiqué dans ses écrits qu’il détient des documents et une clé USB contenant des conversations audios et téléphoniques préjudiciables à l’image de la Fédération ainsi qu’à celle de son Président. Poursuivant sur sa lancée, cet individu a ajouté qu’il était prêt à renoncer à la publication de ces éléments moyennant le paiement de la somme de 25 000 Euros, à virer sur un compte dont il a fait parvenir le relevé d’identité bancaire. L’intéressé était également disposé à donner les noms de ses commanditaires, lesquels selon ses dires lui avaient déjà versé 7000 Euros d’avance et s’étaient engagés à payer un solde de 13000 Euros après publication. Naturellement, le Président de la FECAFOOT n’a jamais donné suite à cette demande, parce qu’il est de principe de ne pas négocier avec les maîtres-chanteurs. En tout état de cause, la FECAFOOT envisage de saisir la justice française d’une plainte portant sur cette tentative d’extorsion de fonds. A l’occasion de cette procédure, elle aura le droit d’accéder au dossier de sorte à y voir plus clair. », peut lire Lebledparle.

L’équipe dirigeante de la Fecafoot apporte son soutien au staff technique et administratif actuel des lions indomptables. Elle réitère son désir d’assainir l’environnement de la sélection fanion du Cameroun.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

apejes team 02

Apejes de Mfou signe une convention de partenariat avec le club Qatari de Al Alhi de Doha

Calixthe Beyala dans les rues de la capitale camerounaise (c) DR

Les grands noms de la littérature camerounaise selon Calixthe Beyala