in

La revue de presse camerounaise du vendredi 19 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 19 avril 2024.

Les revue de presse

L’ENAM ouvre ses portes à l’administration centrafricaine. Dans le journal Le Témoin en kiosque ce matin, l’on apprend qu’une cérémonie de signature de l’accord de coopération entre les deux parties s’est tenue mercredi 17 avril 2024 à l’École Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) en présence de plusieurs membres du gouvernement. Les tours et les contours de coopération à lire dans le journal de Francis Bonga.

Dans son édition de ce matin, Conjoncture Économique parle de l’Électrification rurale et nous fait savoir que 1000 localités ont déjà été connectées par Systèmes Solaires Photovoltaïques. « Gaston Eloundou Essomba, Ministre de l’Eau et de l’Énergie a inauguré le 18 avril 2024 la Centrale photovoltaïque de Bidoumba dans la Région du Sud. Ladite centrale dont la pose de la première pierre a été faite le 17 novembre 2023 a été mise en service », renseigne le journal.

Le journal Le Drapeau parle lui aussi de l’inauguration de la centrale solaire de Bindoumba. Sous l’impulsion du président de la République, Paul Biya, indique-t-il, cette initiative mise en service ce 18 avril 2024 par le Ministre de l’Eau et de l’Énergie Gaston Éloundou Essomba, « marque le début d’une ère de progrès énergétique pour les populations du Dja et Lobo ». La centrale de Bindoumba réalisée en partenariat avec Huawei Technologies sur une superficie de 714 m2, est équipée d’un champ solaire d’une capacité de 32.1 Kwc et d’un stockage de batteries au lithium de 96.768 kWh…

Le Cameroun veut s’arrimer aux exigences de l’Union européenne en matière de culture du Cacao. Selon le quotidien L’Économie, dès le 1er janvier 2025, le pays ne pourra plus exporter ses fèves vers cet espace commun, s’il ne se conforme pas au nouveau Règlement européen sur la déforestation (RDUE). Le pays, apprend-on, a engagé des initiatives pour l’atteinte de cet objectif. Pour en savoir plus, lire le journal L’Économie en page 3.

Pour approfondir :   Quand Paul BIYA appelle MTN Cameroon à reprendre le sponsoring de la Ligue1 de Football

Jean-Pierre Bekolo à Contre-courant des inscriptions sur les listes électorales. Le journal Camer Press parvenu à notre rédaction ce matin fait savoir qu’au moment où le pouvoir et l’opposition s’accordent à mobiliser les citoyens à s’inscrire, mobilisation soutenue par plusieurs artistes, le « chef » du « Quartier Mozart » pense que « ce n’est pas de la démocratie ». « Le cinéaste à la renommée établie ne manque jamais l’occasion de se prononcer sur des questions aussi importantes que celles qui concernent la vie de la nation », écrit notre confrère.

Le Messager annonce ce vendredi, un bras de fer entre les barons du RDPC dans la commune de Kobdombo. « Trafic d’influence et basses manœuvres du député Nkodo Dang chez Talba Mala pour lever la suspension pour 18 mois du maire d’intervenir dans les marchés publics de la commune », lit-on.

« Police municipale : Galons perdus », titre ce matin, Mutations. Dans son développement, le journal fait savoir que des agents de ce corps, chargés du bon ordre urbain,  brillent par des déviances souvent porteuses de troubles publics. Le recadrage du Minat après l’incident mortel de Yaoundé 1er est à lire dans Mutations paru ce jour.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du jeudi 22 septembre 2022

En sa page 3, le journal bilingue national Cameroon Tribune indique qu’après plusieurs dérapages dont celui ayant entraîné récemment la mort de deux personnes dans la commune de Yaoundé 1er, le Minat, Paul Atanga Nji a recadré hier les acteurs et instruit des mesures correctives, notamment la formation des agents de la police municipale, la poursuite de l’identification des conducteurs de motos-taxis qui doivent par ailleurs respecter les zones interdites.

Depuis la nuit du 16 avril, plusieurs zones de la capitale économique sont sans électricité. Jusqu’à date, aucune communication n’a été faite par le Ministère de l’eau et de l’énergie. « L’entreprise ENEO quant à elle a pondu un communiqué laconique dans lequel elle fait savoir qu’un incident a été enregistré sur une ligne de transport 90 Kv suite aux orages qui ont frappé la ville », écrit La Voix du Consommateur. Les quartiers administratifs et des affaires subissent des désagréments interminables et des milliers de ménages sont aux abois.

En quelques semaines au Cameroun, plusieurs cas d’assassinat des géniteurs par leurs enfants ont été enregistrés. Un fléau qui dépasse l’entendement et remet en question les valeurs de la génération actuelle. Cameroon Tribune en kiosque se penche sur le phénomène et explore les moyens de prévention.


One Comment

Leave a Reply
  1. Chaque jour qu’on se reveille il y a des nouvelles de gestion dictatoriale, kleptocratique et irresponsable du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paepis

La livraison du Projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Yaoundé toujours attendu, 7 ans après son lancement

Hugo Eket

Annoncé chez les Lions indomptables, Hugo Eketike brille sous les yeux de Marc Brys en Allemagne