in

La revue de presse camerounaise du mercredi 24 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 24 avril 2024.

Revue de presse

Ouvrons cet exercice avec la Présidentielle de 2025. Le journal Regard du Monde dans sa publication de ce matin nous apprend que depuis un certain temps, « on ose croire que le Grand Nord du Cameroun pourrait tourner le dos au président de la République Paul Biya ». En effet, explique-t-il, lors de la célébration du 06 novembre dernier dans cette partie du pays, il y a eu beaucoup d’interrogations au sujet de la candidature de l’homme du Renouveau. « Les populations ont multiplié des interpellations à l’endroit des pouvoir publics pour décrier l’état des routes », lit-on. Le journal a recensé les réactions de quelques personnalités, fils de la région.

Marafa Hamidou Yaya refait surface. Pendant plusieurs années, Marafa Hamidou Yaya a gardé le silence, notamment pour ne pas gêner les démarches entreprises par sa famille et ses amis afin d’obtenir son évacuation sanitaire. En effet, l’ancien secrétaire général de la présidence du Cameroun, âgé de 71 ans, a été atteint d’un glaucome qui lui a déjà fait perdre l’usage de l’œil droit, dans une interview accordée à Jeune Afrique, il s’en prend une nouvelle fois au régime Biya. Le journal Émergence revient en détail sur cet entretien.

Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji est en train de légaliser un nouveau parti politique baptisé « Le Social Democratic Face Front ». La demande d’autorisation a été introduite auprès du Minat par un ancien challenger du président national du Social Democratic Front, nous apprend Mutations, qui se demande si finalement le SDF est « parti saucisson? »

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du jeudi 24 février 2022

Nganou Djoumessi prescrit l’accélération des travaux sur la route Mbalmayo – Sangmelima. En débutant, Le 23 avril dans la région du Sud, sa tournée d’évaluation des projets routiers en cours de réalisation, le ministre des Travaux publics a, également, recommandé aux missions de contrôle et entreprises prestataires de respecter les délais contractuels et les cahiers de charges. InfoMatin de ce matin revient sur cette tournée.

Les lycées face au défi des infrastructures sportives. Le Jour qui fait ce constat ce matin indique que le Minesec et le Minsep assistent depuis quelques jours aux épreuves pratiques d’Eps. Le Ministre des Enseignements secondaires, après avoir touché du doigt les piètres conditions dans lesquelles les candidats aux examens officiels de la session 2024 sont évalués, a prescrit la construction des infrastructures dans les établissements scolaires.

A la recherche de plus d’équité dans la répartition des postes de responsabilité à la tête des institutions de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), les chefs d’États explorent de nouveaux mécanismes pour remplacer la rotation par ordre alphabétique qui affiche des signes d’essoufflement 14 ans après son instauration. En effet, bien que la rotation soit effective, l’équilibre, quant à lui, est toujours recherché. Mandats inachevés, risques de cumul et inégalité dans la répartition des postes l’illustrent à suffisance. Quatre hypothèses sont actuellement en étude pour changer la donne. C’est à découvrir dans les colonnes d’EcoMatin de ce matin.

Pour approfondir :   15 eme édition du Festi-Bikutsi du 04 - 10 Novembre 2013 à Yaoundé

Des imams des 10 régions disent « merci » à Paul Biya pour la subvention accordée au Hadj 2024. D’après La Météo, ces chefs religieux de la communauté musulmane du Cameroun ont, ce 19 avril, à travers les gouverneurs, adressé un message de gratitude au président de la République pour le déblocage de 1,6 milliard FCFA et les facilités multiples à l’endroit des pèlerins en route pour la Mecque.

Face à la prolifération inquiétante des débits de boisson et des kiosques à paris et tabac, la Fondation camerounaise des consommateurs lance ce jour au Lycée Joss de Douala une vaste campagne de sensibilisation auprès des adolescents, apprend-on du journal La Voix du Consommateur. « Les statistiques sont alarmantes, 21% de la population camerounaise en âge scolaire a déjà consommé de la drogue. Les chiffres sont encore plus élevés en ce qui concerne la consommation d’alcool et les paris sportifs en milieu jeune », peut-on lire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1713955776233

Cybercriminalité : l’humoriste ivoirien Observateur Ébène écope de 12 mois de prison

InShot 20240424 132425183

Cameroun – People: Attiré par son «piment», l’artiste Longue Longue fait un tour chez Cynthia Fiangan