in

La Commission des Droits de l’Homme du Cameroun appelle à un cessez-le-feu dans les régions anglophones

À la suite de nouvelles attaques contre les civils perpétrées par les séparatistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest la Commission des droits de l’Homme du Cameroun (CDHC) a appelé dimanche à un cessez-le-feu, en évoquant les meurtres de Janet Shey, personnel de santé de la Convention baptiste du Cameroun (CBC) abattue dans son véhicule de service le 1er mars à Bamenda (Nord-Ouest) et les personnes tuées après que leur véhicule a sauté sur un engin explosif le 26 février à Ekondo-Titi, notamment le sous-préfet et le maire de cette ville du Sud-Ouest.

La CDHC (c) Droits réservés

En effet, dans une déclaration publiée le 6 mars 2022, la Commission réitère son appel aux groupes armés de ces régions « à cesser d’infliger des souffrances et des peines aux populations camerounaises, y compris les écoliers et les femmes ». Tout en condamnant ces « pratiques inhumaines », elle les invite « instamment à déposer les armes et à rejoindre les centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration », pour un retour à la paix dans ces régions.

Dans sa sortie, la CDHC déplore « la méfiance persistante et sans fondement des terroristes sécessionnistes » à l’égard notamment des mesures prises par le gouvernement visant à rétablir la paix et la reconstruction dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Elle recommande par conséquent aux autorités de « poursuivre activement les enquêtes sur ces attaques afin que les suspects soient arrêtés et jugés devant les tribunaux compétents, conformément à la loi ».

Rappelons que lors de son discours de fin d’année 2021, le chef de l’État, Paul Biya, a réaffirmé la « détermination inébranlable » du gouvernement à restaurer la paix dans les régions en proie à des menaces sécuritaires.

« Dans cette lutte acharnée contre la barbarie, je voudrais exhorter le peuple camerounais à intensifier la collaboration avec nos forces de défense et de sécurité, afin de neutraliser les fanatiques de la violence armée et de préserver l’intégrité de notre territoire », a-t-il indiqué. Un appel à la collaboration répercuté par la CDHC. 

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 3 + 4 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Nord-Ouest : Adoph Lele Lafrique appelle des Camerounais de la diaspora à ne plus « intoxiquer » les masses

Après le décès de Monsieur Hamidou Beka, l’honorable Nourane Foster appelle les enseignants à mener le combat « jusqu’au bout »