in

Nord-Ouest : Adoph Lele Lafrique appelle des Camerounais de la diaspora à ne plus « intoxiquer » les masses

Nord-Ouest : Adoph Lele Lafrique appelle des Camerounais de la diaspora à ne plus « intoxiquer » les masses

En marge de la célébration de la 37ème édition de la Journée internationale des droits de la Femme à Bamenda le 08 mars 2022, le gouverner de la région du Nord-Ouest a rassuré les populations des mesures prises par le chef de l’Etat pour maintenir la sécurité.

Nord-Ouest : Adoph Lele Lafrique appelle des Camerounais de la diaspora à ne plus « intoxiquer » les masses
 Adolph Lele Lafrique (c) Droits réservés

Le 08 mars 2022, se célébrait la 37ème édition de la Journée internationale des droits de la Femme dans toutes les dix régions du Cameroun. A Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, le défilé s’est déroulé en présence du gouverneur Adolph Lele Lafrique.

Interrogé par les médias, l’autorité administrative a tenu un discours de paix. Il a rassuré les populations de ce que le chef de l’Etat, chef des forces armées, a pris les mesures adéquates pour préserver la paix dans cette région en crise depuis 2016.

Dans le même temps, Adoph Lele Lafrique a invité les jeunes encore cachés dans les forêts pour commettre les exactions, à déposer les armes et rejoindre les centres de DDR prêts à les accueillir.

Par ailleurs, il a appelé des Camerounais tapis dans l’ombre à l’étranger, de « cesser d’intoxiquer » les populations en zones anglophones car ces régions ont besoin de développent or, aucun développement n’est envisageable sans paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse du mercredi 9 mars 2022

    Cameroun : La revue de presse du mercredi 9 mars 2022

    La Commission des Droits de l’Homme du Cameroun appelle à un cessez-le-feu dans les régions anglophones

    La Commission des Droits de l’Homme du Cameroun appelle à un cessez-le-feu dans les régions anglophones