Martial Owona : « Ce n’est pas parce que vos enfants ont déjà fait l’école, vous les avez déjà placés, que les nôtres ne doivent pas être dans la Fonction publique »

Martial Owona s’est offusqué de la mauvaise gestion de certaines questions fondamentales de la société, notamment, la construction des infrastructures et tout récemment, le projet de réformes dans les Ens et Enset.

Martial Owona (c) Droits réservés

Le 19 mai 2022 le Pr Fame Ndongo et Joseph LE ont formulé à la hiérarchie, une « proposition » de réforme des Ens et des Enset de l’ensemble du territoire national. Depuis lors, le sujet fait les choux gras de la presse. Sur le plateau de Tour d’Horizon du lundi 23 mai 2022, le directeur de la rédaction de Vision 4, Marital Owona s’en est offusqué.

« Voilà donc un pays qui en train de dire qu’on va plus intégrer les étudiants diplômés des écoles normales d’enseignement général et technique, mais qui n’a pas pensé à résoudre le problème des payements des enseignants dans le privé. Ce n’est pas parce que vos enfants ont déjà fait l’école, vous les avez déjà placés, que les nôtres également ne doivent pas être dans la fonction publique », s’est-il indigné. Avant de conseiller aux gouvernants : « Un Etat ne dit pas, je ne recrute pas dans la fonction publique. Allez aux Etats-Unis. C’est sous forme de contrat ! »

Sur toute la ligne, le journaliste a décrié l’apathie observée au niveau des œuvres sociales : « Le Cameroun est le seul pays au monde où on construit une autoroute avant de mettre les lampadaires. C’est ce qui se passe actuellement sur l’autoroute Yaoundé – Nsimalen. On est en train de creuser avec les pioches… », a-t-il déploré.

Comme si cela ne suffisait pas, le « Cameroun est le seul pays au monde où on construit une route on ne met pas les rigoles pour évacuer les eaux. Et c’est quand les eaux commencent à stagner qu’on crée un comité interministériel de réflexion sur la pose des drains », a ajouté le confrère.