in ,

Cameroun : Le gouverneur du Littoral interdit la divagation des boeufs après la mort d’un mototaximan à Douala

Dans la cité économique du Cameroun, le transport des boeufs n’est désormais permis que dans des camions ou par voie ferrée. Des mesures fermes prises ce jeudi par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonne Ivaha Diboua, qui présidait une réunion dans ses services au sujet de la divagation des bœufs dans la ville de Douala. Un phénomène qui commence à faire des victimes.

Des boeufs en divagation
Des boeufs en divagation – Droits réservés

Dans la cité économique du Cameroun, le transport des boeufs n’est désormais permis que dans des camions ou par voie ferrée. Des mesures fermes prises ce jeudi 25 avril 2025 par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonne Ivaha Diboua, qui présidait une réunion dans ses services au sujet de la divagation des bœufs dans la ville de Douala. Un phénomène qui commence à faire des victimes.

En effet, un conducteur de moto a été tué lundi 22 avril 2024 en voulant esquiver un troupeau de boeufs du côté de Yassa, a appris Lebledparle.com. Le mototaximan s’est retrouvé sous un camion qui l’a écrasé. Cet incident malheureux, qui n’a pas laissé la population indifférente, a amené le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, à convoquer la réunion ce jeudi.

Pour approfondir :   Extrême-Nord : L'armée camerounaise libère 6 otages de Boko Haram

La rencontre a réuni des responsables de municipalités, des autorités administratives, les services techniques du Minepia et les responsables des troupeaux, afin de trouver des solutions immédiates au danger que peut représenter la divagation de ces bêtes.

Du poing sur la table

Pour le n°1 de la région , la réglementation de 1976 en son article 2, interdit la divagations des bêtes en zone urbaine. « A cet effet, a-t-il lancé, à compter de ce jour les propriétaires de bétail doivent prendre leurs responsabilités ».En outre, le transport des bêtes doit se faire désormais à bord de camions ou par voie ferrée.

Pour approfondir :   La maison d’édition Éclosion lance un appel à candidatures pour son prix littéraire « Osu » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pauvrete afrique

10 millions de camerounais vivent avec moins de 1000 FCFA selon l’Institut nationale des statistiques

Port de Kribi

Le Port autonome de Kribi projette lever 1312 milliards de FCFA