in

La revue de presse camerounaise du vendredi 26 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 26 avril 2024.

Revue Mbala

« Construction d’un Institut panafricain pour les Arts : Le Gouvernement entend apporter tout son soutien », écrit Le Témoin en kiosque. D’après le journal, les assurances ont été données au promoteur de ce grand projet d’envergure, Robert Essong Ekukole par le Ministre des Arts et de la Culture Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt au cours d’une audience que lui a accordé le Minac à la salle des convivialités mercredi 24 avril 2024.

La Voix du Consommateur décrie ce matin, l’absence de contrôle de qualité des eaux en sachet au Cameroun. En effet, note le journal, malgré l’interdiction par les pouvoirs publics de la production et la commercialisation de l’eau en sachet, ce secteur d’activité informel, se développe de jour en jour. « L’eau est donc consommée à partir des forages ou contenue dans des petits sachets plastiques, sans presque aucun contrôle de qualité. Une étude publiée dans PLOS Neglected Tropical Diseases suggère une relation entre la consommation d’eau en sachet vendue dans la rue et un risque accru de contracter le choléra », peut-on lire.

La pauvreté gagne du terrain au Cameroun. Selon le quotidien l’Économie qui cite une étude de l’Institut national de la statistique, 5 des 10 régions du pays ont atteint des niveaux de pauvreté supérieurs à la moyenne nationale. Des détails en page 3.

Pour protéger les producteurs locaux, le gouvernement envisage d’augmenter la taxe sur les jus importés. « Dans une démarche visant à renforcer la collecte des recettes douanières et à protéger l’industrie des boissons hygiéniques au Cameroun, la douane de l’Extrême Nord propose d’augmenter les taxes sur les jus importés », renseigne La Drapeau, qui soutient que cette initiative vise à rétablir une concurrence équitable entre les produits importés et ceux fabriqués localement par les brasseries camerounaises.

Pour approfondir :   Insécurité : Le petit frère de John Fru Ndi kidnappé à Bamenda

Le journal Premières Heures s’intéresse à l’affaire qui oppose le Cabinet Atou, au Port autonome de Douala. Le journal estime dans son édition de ce matin que Cyrus Ngo’o, Directeur général du PAD est un « mauvais perdant ». « Les instances judiciaires ont rendues depuis 2021 un ensemble de 05 décisions toutes en faveur du Cabinet Atou contre lesquelles Cyrus Ngo’o, Dg du PAD reste rebelle », formule notre confrère.

Le Recteur de l’Université de Yaoundé, le Pr Rémi Magloire Etoua, a ouvert séminaire de préparation au concours d’agrégation en médecine humaine, odontostomatologie pharmacie, médecine vétérinaire et productions animales du CAMES, à l’amphi 700, de la Facultés de médecine et des Sciences biomédicales de l’Université de Yaounde I (FMSB), hier 25 avril 2014. À en croire Échos Santé, les candidats sous la supervision de la Doyenne de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales, Pr Jacqueline Ze Minkande, sont préparés avec méthode, minutie et rigueur à trois épreuves, notamment les titres et travaux, où le candidat doit dire tout ce qu’il a fait depuis qu’il est médecin depuis qu’il est enseignant, une épreuve de leçon magistrale et une épreuve de malade, il doit être capable d’examiner un malade devant le jury et de répondre à toutes leurs questions.

Pour approfondir :   Le Top 10 des meilleurs footballeurs camerounais de tous les temps selon ChatGPT

La Sosucam a accueilli le lancement de la 138e édition de la Fête internationale du travail. Selon le bihebdomadaire La Voix Des Entreprises, c’est à Nkoteng dans la Haute-Sanaga, au siège de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam), que Grégoire Owona, Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a donné le ton des festivités marquant la fête du travail, le 24 avril 2024. Placée sous le thème du dialogue social constructif, cette célébration dont l’apothéose aura lieu le 1er mai prochain met en avant l’importance du travail décent et du progrès social.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unicef

L’Unicef annonce des récompenses pour plusieurs mairies au Cameroun

Minsante camnafaw

Le Cameroun reçoit une subvention de 190 milliards pour la lutte contre certaines maladies