Le collectif OTS menace de boycotter les examens officiels

Dans un communiqué cosigné par les partenaires le 18 mai 2022, le collectif On a trop supporté (OTS) appelle les enseignants à boycotter les examens officiels cette année.

Les grevistes (c) Droits réservés

Le mouvement OTS lancé le 21 février 2022 est visiblement loin de s’achever. Suspendu le 28 mars 2022 après cinq semaine de grève dans les lycées, l’opération « craie morte » est passé à une autre étape. « Dès le 17 mai 2022 jusqu’au départ en congé annuel, sauf réaction prompte et adéquate de la part du gouvernement, tous les enseignants sont appelés à ne participer à aucune réunion préparatoire aux examens, à ne participer à aucune des différentes phases de vacations des examens officiels de la session 2022 des deux sous-systèmes éducatifs francophone et anglophone », peut-on lire dans le communiqué.

Selon Olen Jeudong de OTS, « Le gouvernement essaie de faire comprendre que tout va bien pour que les examens se passent bien ». Cette réaction intervient au lendemain de la réunion de concertation avec le ministre du Travail et de la Sécurité sociale. Le communiqué final de la rencontre tenue le 17 mai avait pourtant un ton satisfaisant : « Il ressort de cette concertation que les mesures prescrites par le chef de l’État ont été scrupuleusement suivies d’effet pour le compte des enseignants », a écrit Grégoire Owona.

Le gouvernement va sans aucun doute poursuivre es concertations avec ces enseignants au moment où le compte à rebours des examens officiels est lancé.