in

Les confidences de feu Pr Gervais Mendo Zé à Marlène Emvoutou 

Les confidences de feu Pr Gervais Mendo Zé à Marlène Emvoutou 

La fille de feu Gervais Mendo Zé, Marlène Emvoutou dans une publication dans les réseaux sociaux répondant à une internaute du nom d’Aline Zomo, est revenue sur le film de l’incarcération de son père.

Les confidences de feu Pr Gervais Mendo Zé à Marlène Emvoutou 
Feu Pr Gervais Mendo Zé (c) Droits réservés

Dans ce texte dont nous vous proposons, la spécialiste en marketing fait savoir que « les yeux remplis de larmes » le Pr Gervais Mendo Zé lui avait expliqué qu’il « avait été appelé au cabinet civil de la présidence pour décharger 5 millions de francs CFA, pour la prestation de sa chorale à l’occasion des obsèques de la mère de la première Dame ». Sauf qu’arrivé sur les lieux, « les instructions avaient été données par le cabinet civil que la voix du cénacle ne devait plus prester ».

C’est ainsi que quelques jours plus tard, il sera arrêté et conduit devant les juridictions pour des faits de détournement des fonds publics.

Lebleparle.com vous propose ci-dessous, le récit de Marlène Emvoutou

Zomo, personne au Cameroun n’a chanté des louanges à Chantal et à Paul Biya comme Gervais Mendo Zé.

 Mais, tout le monde a vu comment il est mort comme un animal… Je ne comprends pourquoi chaque fois que vous voulez m’insulter, vous insultez Mendo Zé.

 Si j’étais son enfant, je n’ai pas été son seul enfant. Si j’étais sa maîtresse, j’aurais été la plus insignifiante… Il y a tellement de choses à dire sur moi, car je suis Marlène Emvoutou, pas grâce à Mendo Zé. Mais, comme vous cherchez à offenser le Dja et Lobo, qui n’a toujours pas digéré l’ingratitude notoire que certains ont affiché vis à vis de cet homme, qui a donné 40 ans de sa vie à soutenir Paul Biya.

Vous prenez prétexte de m’insulter pour salir sa mémoire. Mendo Zé m’a expliqué que le président de la République tenait à la cohérence dans sa démarche politique. Il a parlé de rigueur et moralisation au début de son magistère politique.

Cependant, je n’ai pas compris, pourquoi il a été promu ministre après avoir détourné les milliards de la Crtv. Je n’arrive toujours à me faire à l’idée que le chef de l’État ait envoyé une gerbe de fleurs et des condoléances à un homme qui a pillé les caisses de l’État.

 Mendo Zé depuis sa cellule m’a dit qu’il ne s’est jamais enrichi, ceux qui voient sa petite demeure de Sangmelima pourront le témoigner.

 Il avait tenu à me confier les raisons de sa disgrâce. C’est avec les yeux remplis de larmes qu’il m’a expliqué qu’il avait été appelé au cabinet civil de la présidence pour décharger 5 millions de francs CFA, pour la prestation de sa chorale à l’occasion des obsèques de la mère de la première Dame.

 Mais, qu’une fois arrivé sur les lieux, les instructions avaient été données par le cabinet civil que la voix du cénacle ne devait plus prester. Les choristes refoulés devant le portail de la résidence du président de la République à Mvomeka sont retournés à Sangmelima.

 Deux jours, plus tard des hommes armés ont atterri à son domicile et l’ont embarqué au parquet où il lui a été signifié qu’il avait détourné plusieurs milliards à la Crtv 15 ans plus tôt. Je sais une chose en ce qui me concerne, je n’ai jamais bénéficié d’aucune faveur à la Crtv, je n’ai jamais réalisé un marché public à la Crtv.

Dans le procès de détournement à la Crtv, mon nom n’a jamais été cité. Quand, j’étais en formation à l’institut des hautes études commerciales, mon salaire de la Crtv a été suspendu.

Alors Zomo, je sais pourquoi ceux qui t’envoient m’insulter veulent réveiller la douleur des Djalobiens. Mais pour le moment, je ne dis encore rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Algérie-Guinée Equatoriale : Pierre Menès critique l’état de la pelouse de Japoma

    Djamel Belmadi : « On n’acceptera jamais de sortir de cette compétition »

    Djamel Belmadi : « On n’acceptera jamais de sortir de cette compétition »