Cameroun : Le Premier ministre entame la mise en place des résolutions du Grand dialogue national 

Le directeur de cabinet du Premier ministre a publié un communiqué dans lequel il désigne des élites pour une mission de sensibilisation dans leurs zones respectives, sur les résolutions adoptées lors du grand dialogue national.

Joseph Dion Ngute, Premier ministre (c) Droits réservés

M. Balungeli C. Ebune, dans sa lettre adressée au gouverneur de la région du Nord-Ouest, indique qu’une caravane sera envoyée pour sensibiliser et maintenir le dynamisme du Grand Dialogue national (GDN) et pour lancer une campagne de paix auprès de la population.

Sur instruction du Premier ministre, la cérémonie de lancement de cet exercice aura lieu ce samedi 16 novembre 2019 à partir de 11 h à Bamenda.

Dans le département Bui les personnes désignées sont l’hon. Kwe Andrew, l’hon. Mbibei Caroline, Nong Donatus, Forgwe Algred, Jaff Romanus, Njodzeka Stephen, le Fon de Mbiame, le révérend Shey John, le sénateur Kinyang George, Bonjio Quinta, l’Imam Adamu et le révérend Sergius.

Dans la Mezam, le professeur Fru Angwafor, Ndumu Vincent, l’avocat Sama Francis, Nico Halle, la sénatrice Regiona Mundi, Ndikum Peter, le maire Langsi Abel, Immam Schouaibou, Caroline Abongwa et le Dr Nick Ngwanyam dirigeront le train.

Dans le département de Donga Mantung, des élites telles que Ngala Gerard, Shey Jones Yembe, Joe Chebonkeng Kalabuse, Mme Gabuin Winifred, Mme Monica Nchwa, Mme Ngalla Esther, les Fons de Misaje et Nkambe, l’hon. Abe Michael et l’hon. Awudu Mbaya dirige la délégation.

Dans le département Boyo, Mgr George Nkuo, révérend Ncham Godwin, Ardo Musa Haman, Mme Yong Rosaline Ndang, Ayeah Emmanuel, barreau. Fang Yong Francis, l’hon. Njong Evaristus, l’hon. Ngam Honore, Awundang Denis et Mme Nkwain Esther ont été sélectionnés pour la mission.

Rappelons que le mardi 12 novembre 2019, Paul Biya a pris part à la deuxième édition du Forum de la paix à Paris. Invité par le président français Emmanuel Macron, le président camerounais s’était exprimé sur les questions de sécurité au Cameroun principalement sur la question anglophone qui fait l’actualité dans son pays depuis 3 ans. Il indiquait alors que, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest auront un statut spécial, comme le stipule la constitution.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter