in

Un ancien visage connu du MRC, dépose ses valises au PCRN

Me Richard Tamfu a annoncé son adhésion officielle au Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), dirigé par Cabral Libii, a appris Lebledparle.com.

Tamfu Kamto
Me Tamfu Richard et Me Maurice Kamto - collage photo

Le PCRN accueille un nouveau militant en la personne de Richard Tamfu. Dans l’annonce effectuée via sa page Facebook, le transfuge du MRC indique que Cabral Libii est « est sur la bonne voie » dans « la lutte pour apporter le changement tant attendu que nous rêvons tous ».

« Après avoir suspendu mes activités politiques pendant un certain temps, j’ai mené une réflexion et une analyse approfondies sur la situation politique de mon pays le Cameroun, j’ai décidé de rejoindre officiellement le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) dirigé par par le président Cabral Libii. Je crois fermement qu’il est sur la bonne voie pour répondre aux aspirations de nombreux Camerounais. Je me joins à lui dans cette lutte pour apporter le changement tant attendu que nous rêvons tous ».

Pour approfondir :   Une journaliste de la CRTV portée disparue

Des tensions du MRC à celles du PCRN

L’arrivée de Me Tamfu au PCRN fait suite à son limogeage du parti Mouvement pour la Renaissance Camerounaise (MRC), le 1er août 2023. Ce licenciement est  intervenu peu après l’annonce de sa candidature à la présidence du parti. D’autres militants ayant voulu challenger Maurice Kamto à l’instar de Me Michel Ndoki, ont subi le même sort. Au PCRN, Richard Tamfu va trouver un parti qui nage également en eaux troubles avec un bataille interne entre le fondateur Robert Kona et le président Cabral Libii.

Pour approfondir :   La fin de saison stratosphérique de Bryan Mbeumo en Angleterre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modze

Les décisions du Directeur de l’Esstic divisent l’opinion publique !

Kemi Seba 2

Kemi Seba dénonce la position de l’occident après la réponse de l’Iran envers Israël