in

Cameroun : René Emmanuel Sadi dément les « allégations» de Médiapart contre le BIR

Emmanue

Le ministre de la Communication réfute les informations que diffuse Médiapart depuis quelques jours faisant état des tortures qu’infligeraient le bataillon d’intervention rapide (BIR) aux civils.

Emmanue
Réné Emmanuel Sadi , minitre de la Communication- Cameroun (c) Droits réservés

 

« Au Cameroun, le ‘’ Bataillon d’intervention rapide ‘’, une unité d’élite de 5 000 soldats, est soupçonné des pires exactions dans des ‘’ chambres de torture secrètes ‘’. Ces forces spéciales sont équipées et formées par la France », affirmait Médiapart le 19 septembre 2019.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/Mincom?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Mincom</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/NOSO?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#NOSO</a><br>En dehors des actions militaires dans les zones en crise, le BIR est actif dans l’éducation des jeunes, la construction des bâtiments et des forages d’eau, l’aide alimentaire, la sécurité des humanitaires et la protection des populations civiles <a href=”https://t.co/g7gPe32wUt”>pic.twitter.com/g7gPe32wUt</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1175844633852698624?ref_src=twsrc%5Etfw”>22 septembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Ce journal international rappelle le 20 septembre que l’Organisation Non gouvernementale Amnesty International fait un rapport dans lequel il enregistre « ‘’24 méthodes de torture différentes’’.’’ Les plus courantes étant les coups, les positions en tension douloureuses, les suspensions et les simulacres de noyade’’ » 

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/Mincom?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Mincom</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/BIR?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#BIR</a>   Le Bataillon d&#39;intervention rapide s&#39;est toujours illustré par des actes de bravoures; notamment dans la lutte contre Boko Haram et les groupes sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Mincom, René Emmanuel Sadi <a href=”https://t.co/3O6rjEBcsU”>pic.twitter.com/3O6rjEBcsU</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1175843392280027136?ref_src=twsrc%5Etfw”>22 septembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

D’ailleurs, « Une vidéo montrant l’utilisation des Bastion par le BIR a été géolocalisée dans les faubourgs de Buea, la capitale officieuse du Cameroun anglophone et l’un des points de tension les plus forts entre militaires et insurgés », peut-on y lire.

Face à cet état de choses, René Emmanuel Sadi, le très réservé ministre de la Communication, s’inscrit en faux contre les « allégations » de ce média indépendant.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/Mincom?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Mincom</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/BIR?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#BIR</a><br><br>« Le gouvernement camerounais s’inscrit en faux contre ces allégations sans fondement, et les présupposés chambres secrètes de tortures utilisées par le BIR », René Emmanuel Sadi, <a href=”https://t.co/wIPwpRiBkU”>pic.twitter.com/wIPwpRiBkU</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1175833813739589632?ref_src=twsrc%5Etfw”>22 septembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

« Le gouvernement camerounais s’inscrit en faux contre ces allégations sans fondement, et les présupposées chambres sécrètes de tortures utilisées par le BIR », a déclaré le Porte-parole du gouvernement.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/Mincom?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Mincom</a><a href=”https://twitter.com/hashtag/BIR?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#BIR</a> Le Cameroun entretient une coopération militaire exemplaire avec la France, Israël et les Etats-Unis. Une coopération aide le Cameroun à faire face aux menaces terroristes, et à défendre des causes justes et légitimes&quot; dit le Ministre de la Communication <a href=”https://t.co/MOcNOYwihQ”>pic.twitter.com/MOcNOYwihQ</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1175845830894530560?ref_src=twsrc%5Etfw”>22 septembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Esir

    Cameroun : Un policier jugé et condamné pour détention de drogue

    Revue de presse image

    Cameroun : Revue de presse de ce lundi 23 septembre 2019