in

Bamenda : Un commandant de brigade abattu par des séparatistes

Lebaledparle.com a appris que le commandant de la brigade de gendarmerie de mile 4 dans la périphérie de Nkwen à Bamenda a été assassiné par les séparatistes.

manifestants crise anglophone 1

Nouvel assaut des séparatistes

Nouveau revers pour les forces de l’ordre dans la région du Nord-ouest. Commandant en chef de la brigade de Mile 4, Ajoliva Akembe , a été tué par des séparatistes. Selon des témoignages, l’assaut meurtrier a eu lieu ce soir précisément au Quartier Mbessi. Il nous rien qu’Ajoliva et ses collègues auraient été en mission à Bamenda trois pour traquer les séparatistes, déterminés à semer le trouble dans cette zone.

La nouvelle de cette mort tragique a été confirmée par les autorités de la commune de Bamenda III selon  nos sources. Son corps a été transporté à la morgue. Les officiels camerounais observent un silence de tombe jusqu’à présent. Une attitude qui en rappelle une autre dans cette même région à majorité anglophone. Selon les informations recueillies par Lebledparle.com, le lieutenant du BIR Mboutou Fabrice qui venait de se marier avait perdu la vie à Mbengwi lors de l’explosion d’un engin explosif improvisé déclenché par les séparatistes.

Pour approfondir :   Maurice Kamto : « Je condamne l’attaque armée dont aurait été la cible le convoi du PM »

D’après quelques sources ils seraient environs cinq soldats qui ont été tués du fait de cette déflagration. Le lieutenant laissait une femme et deux petits enfants. L’assassinat d’Ajoliva Akembe vient alourdir l’importante liste de ces soldats qui sont assassinés par milliers depuis le début de la guerre par les séparatistes. Pour le cas des soldats de Mbengwi, on apprend qu’ils se rendaient à l’inauguration d’un nouveau camp militaire pour renforcer la présence de l’armée dans cette région morcelée par la guerre.

Pour approfondir :   Cameroun : Près de 20 mille litres de carburant de contrebande saisis à Ngaoundéré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Helene Prudence Abomo

Les assassins d’Hélène Prudence Abomo interpellés à Yaoundé

Evan Ndicka

Les parents d’Evan Ndicka ont échoué selon Martin Camus MIMB