in

Roger Milla lance un coup de gueule sur le Ballon d’Or 2019 : «Les européens sont toujours en train de nous couillonner»

Roger Milla lance un coup de gueule sur le Ballon d’Or 2019 : «Les européens sont toujours en train de nous couillonner»

Albert Roger Milla s’est exprimé au sujet de la remise du Ballon d’Or France Football qui aura lieu le 2 décembre 2019.


Roger Milla lance un coup de gueule sur le Ballon d’Or 2019 : «Les européens sont toujours en train de nous couillonner»
Roger Milla (c) Droits réservés

Depuis la création du Ballon d’Or par le magazine France Football, un seul footballeur du continent a reçu cette distinction. C’était l’actuel président du Libéria Georges Weah en 1995.

De belles générations de joueurs à l’instar d’Eto’o ou encore Drogba ont à chaque fois échoué au pied du podium. Cette année, Mohamed Salah et surtout Sadio Mané sont des prétendants crédibles pour le titre de footballeur de l’année.

Toutefois, la légende Roger Milla ne voit ni le sénégalais ni l’égyptien remporter le Ballon d’Or 2019 en raison du manque de reconnaissance dont sont victimes les africains sur le plan continental.

« Moi je ne peux pas dire si Sadio Mané ou Salah vont le gagner ( le ballon d’or). Les journalistes européens ou Sud-Americains et autres n’ont pas souvent les mêmes intentions que nous. Je pense que Mané et Salah doivent être patients, qu’ils ne comptent pas sur ceux qui ne votent pas, qui n’ont pas la possibilité de les désigner ballon d’or. Je n’y crois pas beaucoup parce que ces Européens sont tout le temps en train de nous couillonner, de nous saquer… Depuis qu’il (Ballon d’or) existe, Weah a réussi à l’avoir (1995) parce qu’il était dans une très grande équipe (Ac Milan) et il avait réussi à prouver que le football africain avait un certain niveau. Maintenant, c’est très compliqué pour les africains », a-t-il déclaré à nos confrères d’Actu Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sommet des chefs d’Etats de la CEMAC : Les cadres dénoncent une « cabale » contre les dirigeants de l’Afrique centrale

    Sommet des chefs d’Etats de la CEMAC : Les cadres dénoncent une « cabale » contre les dirigeants de l’Afrique centrale

    Cameroun : Brouilles entre le président et le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés

    Cameroun : Brouilles entre le président et le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés