Cameroun : Denis Emilien Atangana demande à Paul Biya de décharger 18 Directeurs généraux et adjoints de leurs postes pour longévité 

Le président national du Front des démocrates camerounais (FDC) tient pour arguments, la longévité des personnalités nommées à leurs postes respectifs depuisnau moins dix ans.

Denis Emilien Atangana (c) Droits réservés

Dans un communiqué adressé au président du Conseil constitutionnel, Denis Emilien Atanga milite pour la mise en congés de 18 Directeurs généraux et adjoints. Selon le membre de l’Opposition, ces personnalités font déjà preuve de longévité. Le plus jeune a déjà passé dix années sur son fauteuil tandis que le plus ancien en compte trente un, il s’agit notamment de Camille Mouthe à Bidias du Fonds national de l’Emploi(FNE).

Lebledparle.com vous propose de lire le président national du FDC.

 

Le FDC invite le Président du Conseil Constitutionnel à sommer le Président de la République et les Conseils d'administration de congédier 18 Directeurs Généraux et Adjoints des entreprises publiques ayant expiré leurs mandats de 9 ans selon la loi

Le Président National du FDC informe l'opinion publique nationale qu'en date du 25 août 2021, que son parti politique a formellement saisi le Président du Conseil constitutionnel en qualité d'organe régulateur du fonctionnement des institutions de l'État pour attirer son attention et exprimer la vive préoccupation du FDC sur le maintien en fonction de 18 Directeurs généraux et adjoints des entreprises publiques en violation de la loi 2017/011 du 12 juillet 2017 sur les établissements publics et notamment l'article 70.alinea 3 qui dispose que le mandat d'un Directeur général ou Adjoint à la tête d'une entité publique est de 3 ans renouvelable 2 fois.

Conscient du fait que dans la même loi, l'article 70 alinéa 4 dispose que les actes pris par le Directeur général au-delà de la durée de 9 ans sont nuls et de nul effet, le FDC s'interroge sur le silence, le mutisme et voir la caution du Conseil constitutionnel dont la mise en place a suscité d'énormes espoirs face au nom respect de cette loi .

Le FDC invite le Conseil constitutionnel à se saisir de ce dossier urgent afin de sommer le Président de la République et les conseils d'administration de ces sociétés publiques pour congédier ces responsables qui continuent à exercer en marge de la loi en plombant ainsi

les performances de ces 18 entreprises publiques par des actes administratifs illégaux.

Le Président national du Front des démocrates camerounais (FDC)

Conseiller municipal

Denis Emilien Atangana

 ABB.jpg

Abc.jpg

Atangsol.jpg

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !