Tunisie : Mort de la plus célèbre activiste du pays

Une triste nouvelle est tombée ce lundi 27 janvier pour le monde de la société civile tunisienne qui a perdu une de ces figures les plus célèbres et engagées, Lina Ben Mhenni. La jeune femme de 36 ans est malheureusement décédée après avoir livré un long combat contre une maladie chronique. Lina Ben Mhenni était une militante engagée des droits de l’homme qui s’est battu contre l’injustice sociale, mal la gouvernance, la corruption. Au temps fort de la révolte populaire contre le pouvoir de Ben Ali, Lina Ben Mhenni a joué un très grand rôle dans la couverture des manifestations.

 

Lina ben mhenni (c) Droits Réservés

Au cours du printemps Arabe qui a emporté Ben Ali, Lina Ben Mhenni animait un blog qui a permis de garder en veille la soif de changement des tunisiens. Avec sa petite caméra, la jeune femme n’hésitait pas à se rendre dans les villes où les manifestations étaient les plus chaudes afin de recueillir l’assentiment de la population.  Lina Ben Mhenni a lutté âprement pendant et après le pouvoir de Ben Ali pour que la Tunisie soit un haut lieu de la bonne gouvernance et de la justice sociale.

Un modèle d'engagement

Malgré les risques de répression sous Ben Ali, la jeune femme est restée fidèle à ses principes, malgré son état de santé, elle avait publié un article sur son blog ce dimanche nuit pour fustiger la gouvernance actuelle de son pays. A l’annonce de sa mort, plusieurs personnalités du monde politique et de la société civile ont rendu un vibrant hommage à la militante engagée pour son combat contre l’injustice et la corruption. Medhi Jomaa, l’ex-premier ministre tunisien a salué la mémoire d’une femme forte qui n’a jamais flanché dans son combat. Pour Jomaa, il s’agit d’une immense perte pour la Tunisie.

 

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !