in

Coupe du monde 2026 : Patrice Motsepe voir une équipe africaine arrivée en finale

Le mercredi 21 décembre 2022, à Johannesburg, en Afrique du Sud, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a félicité les équipes africaines qui ont disputé le Mondial au Qatar, en particulier le Maroc, qui a atteint les demi-finales. Il a également affiché sa confiance quant à une sélection du continent en finale lors de la prochaine édition.

Motsepe Patrice caf
Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, le 16 mars 2021 à Johannesburg. AP - Themba Hadebe

« Les 54 pays membres de la CAF sont extrêmement fiers et inspirés par les victoires et les succès des cinq nations qui ont représenté la CAF à la Coupe du monde. Nous sommes particulièrement fiers de la qualification historique du Maroc pour les demi-finales », a déclaré Patrice Motsepe, qui a tenu à exprimer sa « profonde gratitude » aux Lions de l’Atlas et à leur entourage.

Le dirigeant a poursuivi : « Le Maroc a ouvert la porte (…) et je suis convaincu qu’une nation africaine ira plus loin lors de la prochaine Coupe du monde. » « L’objectif principal de la CAF est qu’une nation africaine remporte la Coupe du monde, et cet objectif est à portée de main », insiste Patrice Motsepe.

La 23e édition de la Coupe du monde doit se tenir en juin et juillet 2026 au Canada, aux États-Unis et au Mexique. Ce sera le premier Mondial co-organisé par trois pays, et le premier co-organisé depuis la Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud. La compétition sera élargie à 48 participants en phase finale, contre 32 jusqu’à présent. Le continent africain sera davantage représenté : neuf ou dix sélections de la CAF seront qualifiées, contre seulement cinq au Qatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de presse

Cameroun : La revue de presse du jeudi 22 décembre 2022

Deniso

Denis Emilien Atangana : « Je demande que l’État alloue 460 milliards pour le budget d’investissement public des CTD »