in

Emmanuel Eseme : «Si la préparation à ces jeux était beaucoup plus encadrée, je pense que j’aurais pu faire mieux»

Eseme Emmanuel

Après son élimination aux portes des demi-finales du 200M masculin, le sprinteur camerounais fustige à son tour la préparation des athlètes camerounais.

Eseme Emmanuel
Emmanuel Eseme (c) Droits réservés

Emmanuel Eseme, athlète représentant le Cameroun aux Jeux olympique de Tokyo et notamment dans la discipline du 100M, a emboité le pas à Vanessa Mballa Atangana. Selon lui, son élimination est due à une préparation biaisée pour ces olympiades.  

«C’est une compétition, il y a des jours où on gagne et des jours où on perd. C’est vrai que 20’65 secondes, ce n’est pas mon ‘‘personnal best’’; j’ai déjà eu à faire mieux que ça […] J’étais très stressé ; Mais quand je me suis rendu compte que je suis dans la course, j’ai mené la course, je ne sais pas si  j’ai paniqué ou bien c’est la fatigue, je ne sais vraiment pas », relativise d’abord celui qui est par ailleurs ingénieur avant de cracher du feu sur les autorités sportives de son pays :  « si la préparation à ces jeux était beaucoup plus encadrée, je pense que j’aurais pu faire mieux. La préparation n’a pas été la meilleure qu’il soit», aujoute-t-il au micro de Samuel Biyong, journaliste de la Crtv radio.

Soulignons qu’Emmanuel Eseme n’est pas passé loin de réaliser un petit exploit et se hisser jusqu’en demi-finale du 200 M masculin aux Jeux olympiques d’été à Tokyo. Avec un chrono de 20 secondes et 65 centièmes, il termine 4e de sa série à seulement 5 centièmes d’un 3e place qualificative pour le tour suivant.

Le point sur la Cameroon Olympic Team

Sur les 12 athlètes de départ, 11 ont déjà été éliminés des JO Tokyo 2020. Les deux derniers en lice entrent en compétition ce 3 et le 5 août 2021.

Parmi les 3 derniers espoirs de médailles qui restaient en lice, deux ont été éliminés. Clémentine Meukeugni a été anéantie hier dans la catégorie des 87 kg en haltérophilie, tandis que Emmanuel Eseme a été sorti durant les séries du 200 M masculin.  

Comme les 2 athlètes supra-évoqué, 9 autres représentants du vert-rouge-jaune sont déjà sortis de la compétition. Il s’agit de Sarah Nana Haffou (tennis de table) Vanessa Mballa Atangana, Arrey Sophina (judo); Wilfried Seyi, Albert Mengue Ayissi, Maxime Yegnong (boxe); Yves Charly Ndjoume, Elisabeth Milanesi (natation) et Jeanne G. Eyenga (haltérophilie).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    MSFronter

    L’ONG Médecins sans frontières retire ses équipes de la région du Nord-Ouest

    bf8917e9 23d8 463f 9d90 0ef4ff132b9e

    Côte d’ivoire : Une statue d’Arafat coûte quatre millions FCFA