in

Crise anglophone: Mort d’un soldat dans l’explosion d’un engin improvisé à Bamenda

Crise anglophone: Mort d’un soldat dans l’explosion d’un engin improvisé à Bamenda

Des sources concordantes indiquent que l’élément du Bataillon d’intervention rapide(Bir) est décédé le samedi 18 décembre 2021.

Crise anglophone: Mort d’un soldat dans l’explosion d’un engin improvisé à Bamenda
 Mbomo Lazare (c) Droits réservés

Mbomo Lazare a succombé à ses blessures après que le véhicule dans lequel il se trouvait a roulé sur un engin explosif Improvisé(EEI) à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest.

Le dispositif posé par des combattants séparatistes a eu raison du natif de Lebamzip dans l’arrondissement de Sa’a, département de la Lékié, région du Centre. Pour l’heure, Lebledparle.com n’a pas plus d’informations sur cette attaque.

Il faut rappeler que les hommes armés ont développé il y a quelques mois, la tactique de l’explosion des engins improvisés, avec pour cible principale, les éléments des forces de Défense et de sécurité.

Depuis le mois d’août, le camp de l’Armée compte au moins une trentaine de morts à cause des EEI. Lors d’une réunion tenue à Bamenda en septembre dernier, le ministre délégué à la présidence de la République en charge de la Défense, Joseph Beti Assomo, avait déclaré que les séparatistes bénéficiaient d’un soutien externe pour commettre leurs actes.

Le membre du gouvernement avait donc à cet effet, rassuré que ses troupes allaient se préparer pour faire face à ce type de menace.

Comme Mbomo Lazare, de nombreux soldats perdent de leurs vies pour sauvegarder l’intégrité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le président de la Fifa, Gianni Infantino veut faire pression sur la CAF pour obtenir le report de la CAN

    Le président de la Fifa, Gianni Infantino veut faire pression sur la CAF pour obtenir le report de la CAN

    Trois tombes profanées au cimetière musulman de Bamenda et des ossements humains emportés

    Trois tombes profanées au cimetière musulman de Bamenda et des ossements humains emportés