in

Cameroun : Cabral Libii et Serge Espoir Matomba rendent visite à Petits Pays, en convalescence après son accident

Cameroun : Cabral Libii et Serge Espoir Matomba rendent visite à Petits Pays, en convalescence après son accident

Le président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) de passage dans le Littoral a profité pour rendre visite à l’Artiste-Musicien Petit Pays. Il était en compagnie de son homologue homme politique Serge Espoir Matomba du Parti Uni pour la Rénovation Sociale (PURS).


Cameroun : Cabral Libii et Serge Espoir Matomba rendent visite à Petits Pays, en convalescence après son accident
Matomba, Petit-pays et Cabral Libii – DR

Dans le nuit du 27 au 28 Septembre 2018, Alors qu’il était en plein exercice physique, le monument de la musique Camerounaise fut admis en soin intensif à l’hôpital Général de Douala, parce qu’ayant été percuté par une moto taxi roulant à vive allure dans le quartier MAKEPE à Douala, arrondissement de douala 5 è à quelques mètres de son domicile.

Depuis quelques jours, il est de retour au Cameroun pour poursuivre son rétablissement. Cabral Libii et Serge Espoir Matomba présent ce week-end sur le terrain politique ont profité pour aller exprimer un message de compassion et surtout de prompt rétablissement à la vedette de la musique camerounaise.

« Hier après-midi à Bomono (Douala), j’ai rendu visite à l’artiste Petit pays que l’on sait souffrant depuis plusieurs mois. J’y ai également croisé Cabral Libii venu comme moi réconforter le Turbo d’Afrique. Bien qu’affaibli par la maladie, Petit Pays s’est voulu rassurant au sujet d’une guérison totale, que nous souhaitons imminente. Il est indéniable qu’une icône comme celle-là se doit de rester debout et forte pour continuer de guider une jeunesse qui la considère comme étant l’un des artistes de référence de notre ère. A la demande de notre hôte, nous avons visité ses installations, notamment son studio de musique, exercice au cours duquel j’ai revisité quelques-unes de ses chansons à succès, aux côtés des sans visas », a écrit Serge Espoir Matomba sur sa page Facebook.

Dans une publication sur Facebook, ce dimanche 4 août 2019, la porte-parole de Cabral Libii affirme qu’au PCRN l’humain est au centre de leur préoccupation. C’est dans cet optique que son président national est allé au chevet d’EFFATTA.

La présence des présidents du PCRN et du PURS, font dit à Oscar Ndjiki, qu’ils sont l’avenir du Cameroun.

En prélude à la cloture des inscriptions sur les listes électorales pour l’année 2019, Cabral Libii et Serge Espoir Matomba ont lancé respectivement l’opération Ouragan et l’opération rattrapage, pour une inscription massive des citoyens camerounais avant le 31 août, date de clôture.

Ci-dessous, la publication de la porte-parole de Cabral Libii.

L’HUMAIN AU CENTRE DE TOUT

Le Président National du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale a rendu une visite fraternelle à l’artiste Camerounais Petit Pays, à sa résidence EFFATTA à BOMONO, revenu au pays pour poursuivre sa convalescence.

Il lui a porté un message d’encouragement et de soutien.

Au nom de tous les militants du PCRN, le Président National a formulé des vœux de prompt rétablissement, à l’endroit de ce compatriote qui a marqué plusieurs générations, par son art.

Au parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale, nous reconnaissons les valeurs de notre pays, et surtout l’humain demeure notre priorité.

Anne Féconde NOAH

Porte parole de Cabral LIBII.

Cameroun : Cabral Libii et Serge Espoir Matomba rendent visite à Petits Pays, en convalescence après son accident
Cabral Libii et Petit-Pays – capture photo

Ci-dessous, la publication d’Oscar Ndjiki.

MATOMBA et CABRAL LIBII sont l’AVENIR.

La jeunesse, ce n’est pas nous qui le disons, c’est l’avenir. Dire que les jeunes Matomba et LIBII sont l’avenir est naturel et on peut même nous reprocher cette tautologie car, l’avenir et ces deux hommes politiques, comme l’homme et son esprit, sont liés.

Voir ces deux jeunes ensembles donne la joie au cœur des camerounais qui voudraient que certaines batailles se fassent dans la mutualisation des forces. Mutualiser les forces ne signifie pas forcément présenter un candidat commun. Mutualiser les forces c’est aussi défendre les mêmes causes, les mêmes valeurs. C’est ce qui justifie la visite de ces deux hommes chez PETIT PAYS ce matin. Il faut rappeler que cela va faire un an que Petit Pays a été victime d’un accident mortel. Ces 2 jeunes qui placent l’humain au cœur de leur politique et actions sociales, ont tenu à lui rendre une visite surprise ce matin.

Nous vivons dans un pays où les valeurs ne sont pas toujours reconnues et, lorsque vous avez atteint les sommets, les médias et aujourd’hui les “facebookeurs”, cherchent plutôt à exposer vos défauts. Petit Pays est un artiste que très peu de camerounais connaissent véritablement. Les médias vous diront qu’il est sorcier, pédé, qu’il chante la sauvagerie… Et la jeunesse croira que ces tares font réussir.

Petit Pays c’est plus de 30 ans de carrière, 30 ans de succès. Petit pays est un artiste qui a formé plusieurs dizaines d’artistes. Au-delà de la musique, il héberge, nourrit, envoie à l’école, soigne, plus 40 camerounais sans discrimination ethnique. Il emploie plus de 300 camerounais. Il a deux studios d’enregistrement au Cameroun dont le dernier est de dernière génération. Ce dernier studio est mis à la disposition de tout camerounais qui voudrait se faire enregistrer. Tenez-vous tranquille l’enregistrement y est gratuit. Petit Pays c’est un centre de santé dans son village, c’est l’eau qu’il donne gratuitement dans son village, les logements sociaux… Aujourd’hui le chantier d’une salle de spectacle de 4000 places, un hôtel sont en voie de construction… Les actions sociales, les projets de société de Petit pays pour aider les populations, pour contribuer au développement sont nombreux et on ne saurait les citer ici.

Mais MTN et ORANGE ne soutiendront jamais ces genres de projet. Ils donneront 64 millions à un artiste en herbe qui vient d’un autre pays.

Quand j’ai vu Matomba et LIBII chez Petit pays, j’ai dit que ces deux jeunes ont compris. Il faut aller vers des gens qui ont des projets pour les populations, il faut aller vers ceux qui ont des visions.

Après son accident, un journaliste demandait à Petit Pays pourquoi lui, Petit pays, n’a pas bénéficié d’une évacuation sanitaire comme Rigobert Song alors qu’il est l’ami des personnalités de ce pays. Voici ce qu’il leur avait dit :

” Moi qui? Si les gens n’ont rien fait pour Francis Beybey qui a préféré être incinéré ailleurs, si Eboa Lotin est mort fâché, pourquoi voulez-vous qu’on se soucie de Petit Pays? Allez voir la tombe de Jean Michel Kankan. Nous sommes des artistes, on préfère nous voir mendier et demander des audiences. Petit Pays a des amis dans les gouvernements partout en Afrique mais Petit Pays ne fait pas de courbettes. Il se bat. Je n’ai pas besoin d’évacuation. J’ai choisi de me faire soigner par des camerounais et si je voulais aller me faire soigner en Europe je n’aurais pas eu besoin d’Aide. Qu’on utilise l’argent de ces aides pour former nos médecins et pour construire de vrais hôpitaux “.

Ceci pour dire que la simple visite de Cabral LIBII et Serge Espoir Matomba est très significative pour Petit Pays et pour les artistes.

Les fans de Petit pays sont très nombreux et ils en ont pris acte.

OSCAR N.

{source} <iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FSergeEspoirMatomba%2Fvideos%2F486128132216092%2F&show_text=0&width=560″ width=”560″ height=”308″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allowFullScreen=”true”></iframe>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Banda Kani : « C'est le MRC qui prépare un coup d'Etat au Cameroun »

    Banda Kani : « C’est le MRC qui prépare un coup d’Etat au Cameroun »

    Mutinerie de kondengui : Un camerounais, expert Onusien fait des propositions pour sortir les prisons des avatars de la violence systémique nationale

    Mutinerie de kondengui : Un camerounais, expert Onusien fait des propositions pour sortir les prisons des avatars de la violence systémique nationale