in

Sud : Vacciner pour sauver les petits ruminants

Sud : Vacciner pour sauver les petits ruminants

La peste du petit ruminant est une maladie qui décime de nombreux troupeaux et conduit à la pauvreté les éleveurs lorsque celle-ci frappe.

Sud : Vacciner pour sauver les petits ruminants
lancement campagne de vaccination des petits ruminants a Ebolowa (c) Leblebparle

Sur le plan mondial, l’éradication de la peste du petit ruminant à l’horizon 2035 est une bataille qui se veut globale. En lançant la campagne de vaccination du petit ruminant en Septembre dernier à Nanga Ebogo, le Ministre de l’Elevage, des pêches et des Industries Animales a réitéré la volonté du plan de contrôle à éradiquer cette maladie au Cameroun d’ici 2021.

Au cours du lancement de ladite campagne à Ebolowa dans la région du sud, autorités administratives et traditionnelles se sont donné la main pour la mobilisation des populations et l’encadrement de l’activité en vue d’une meilleure productivité.

La campagne qui couvre la période du 4 au 26 octobre 2019 se fait de ménage en ménage et vise à vacciner gratuitement près de 4.800 bêtes dont l’âge minimal est de 3 mois.

Les bêtes en bonne santé sont le gage d’un meilleur rendement et une source de plus-value pour les ménages : « l’élevage du petit ruminant est capital pour l’augmentation du revenu des ménages…c’est pourquoi la vaccination vise tous les petits ruminants sans exception » : Dr. She Paul Fabrice, Délégué régional –MINEPIA/SUD.

En attendant le bilan de fin de campagne, propriétaires de chèvres, moutons et autres bêtes qui rentrent dans ce registre sont appelés à présenter leurs bêtes aux équipes vaccinales qui sillonnent la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse de ce mardi 8 octobre 2019

    Cameroun : La revue de presse de ce mardi 8 octobre 2019

    Cameroun : Quand les reptiles envahissent les domiciles dans la ville d'Ebolowa

    Cameroun : Quand les reptiles envahissent les domiciles dans la ville d’Ebolowa