in

Serge Branco libre après 3 jours d’incarcération à la police judiciaire de Douala

Serge Branco3

L’ancien lion indomptable harpé par les éléments de la police judiciaire de Douala lundi dernier est désormais en liberté rapporte le journal Camfoot.


Serge Branco3
Serge Branco – DR

Justin Tagouh, président du conseil d’administration de Bamboutos FC a décidé d’abandonner les poursuites qu’il avait engagées contre son ex-manager général.

C’est le dénouement heureux d’une affaire qui défrayé la chronique en début de semaine. Comme l’indique le site Camfoot, cette libération est le fruit des différentes plaidoiries menées entre autres par les anciennes gloires, les élites et forces vives du département des Bamboutos, pour persuader l’actuel patron du club de Mbouda à se rétracter.

Le champion olympique 2000 a vu la main de Justin Tagouh derrière son arrestation, dans un échange avec la Nouvelle Expression que nous avons repris. Cette incarcération a permis aux deux acteurs qui se regardaient en chien de faïence depuis un certain temps de se rapprocher. « Cette arrestation nous a permis (le PCA et moi) de nous rapprocher, car on a compris que notre conflit depuis le début, est basé sur des fausses informations de son entourage depuis qu’il avait fait le choix de me faire venir et confier la gestion de Bamboutos FC comme manager General en novembre dernier  », reconnait l’ancien champion olympique. D’ailleurs, il se dit déterminé à poursuivre la mise en œuvre ses « idées de moderniser et professionnaliser la gestion Bamboutos FC pour l’amener au sommet du football camerounais ».

Pour approfondir :   Covid-19 pendant la CAN : L’ancien international camerounais Serge Branco invite le gouvernement à distribuer le « Ngul Betara » aux étrangers dans les aéroports

Pour rappel, Serge Branco qui a recouvré sa liberté jeudi 13 avril 2017, a été harpé par la police le lundi 10 avril au rez de chaussé de l’immeuble abritant la télévision Equinoxe, invité de ce côté pour participer à l’émission 100% foot. Il a été reproché  à serges  Branco, d’avoir perçu de l’argent aux élites  du village qu’il n’a pas reversé dans les caisses du club. Et surtout d’avoir créé un compte personnel à Mupeci pour garder l’argent du club sans l’aval du conseil d’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taty EYONG

MUSIQUE : Taty EYONG chante pour la tolérance « Ne me juge pas comme ça » – Clip officiel

Michel Sapin ministres africains des finances

Michel Sapin : « Le FCFA est la monnaie des Africains, ce n’est plus la monnaie de la France »