Martin Camus Mimb : « Japoma est une belle femme. Quand tu la vois, ton appétit sexuel s'aiguise »

Dans un texte métaphorique, Martin Camus Mimb vante le stade de Japoma. Il compare ce joyeux architectural à une femme dont la beauté et les contours ne sauraient laisser aucun courtisan indifférent. Toutefois, le journaliste sportif lui trouve quand même quelques manquements notamment, au niveau de la signalétique et des difficultés d’accès. Lebledparle.com vous propose ci-dessous, l’intégralité de sa chronique parvenue ce 18 janvier à la rédaction de Lebledparle.com.

Martin Camus Mimb (c) Droits réservés

Pourquoi vous ne venez pas au stade avec les faux profils ? Je guette, je cherche, je lorgne, les gens qui insultent et dénigrent, je ne les vois pas. Je vois juste des citoyens heureux qui font les snaps, qui demandent des selfies...qui sautent pour des gestes des joueurs qu'ils ne connaissent pas. Venez au stade avec vos faux profils svp.…virulents et vilains. Ils auraient au moins dû remarquer que la jolie fille de Japoma aux formes plantureuses, au visage de fée, à l'allure de mannequin, cache de petites choses mal ficelées sur sa toilette intime, sa manucure et sa pédicure, bref, que cette fille-là peut-être encore plus belle. C'est là où vos faux profils sont intéressants pour nous. Je les cherche en vain, les scrute sans relâche.

Mais à vrai dire, Japoma est une belle femme. Quand tu la vois, ton appétit sexuel s'aiguise, tes envies libidineuses décuplent. Mais il y a des belles filles qui ne savent pas forcément qu'un vernis qui s'écaille sur les ongles, peut tuer son appétit de carnassier. C'est une belle fille muette ce stade de Japoma...qui manque la signalétique qui va t'indiquer les ascenseurs, qui à l'étage à la sortie d'ascenseurs va t'indiquer le couloir à prendre...c'est toi qui dois imaginer comment la déshabiller, la tenir, la poser, et faire les mouvements requis pour espérer lui donner la jouissance de ta présence...Ce genre de femme, tu peux aboyer de plaisir, elle te regarde sans sourciller. Il lui faut cette Dame de Japoma, la parole qui va te balader dans l'inconnu de son intimité.

Quelle est cette Dame aussi belle, qui ne sait pas préparer ? Les alentours sont secs, l'intérieur est asséché. Pourquoi ne lui avoir pas donné des ménagères pour nous servir même contre forte récompense, quelques saveurs pour nous entretenir les papilles gustatives, le temps de profiter de son lit en deux coups de matches que tu tires? Et c'est incroyable de priver une aussi belle femme de voitures ! Faut voir, l'épreuve quelle donne à ses multiples concubins, venus nuitamment assouvir leur besoins, et marcher des kilomètres pour chercher un bendskin, ou un taxi perdu. On ne peut pas, après avoir été dans l'intimité d'une si belle femme, passé des moments orgasmiques aussi intenses, et baisser notre charisme de marche à pied à la sortie.

Hey! Kamdem...Deffo...Amadou...tu as raté le tuyau des ronds hier...tu alignais tes taxis et tes bus à la sortie, tu complétais la jouissance en prolongations, de tous ces chauds lapins, qui ont eu des orgies de plaisir, avec cette belle Dame de Japoma. C'est pourquoi je pleure les faux profils, dans la vie réelle. Ils auraient pu voir comment Laura Dave Bapss me faisait des bisous à n'en plus finir, comment Gaelle Moudio Ndedi me pouponnait, comment Monique Tjouen me regardait amoureusement, ou comment Jean-Lambert Nang et Linus Pascal Fouda Fouda me punissaient joyeusement ! Ils auraient pu voir tout ça...Mais Facebook, n'est pas la vraie vie. Alors, go Chan...go!

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !