Le journaliste à « l’ancre pistolet », Raoul Christophe Mbia s’explique sur ses reportages incendiaires sur Rémy Ngono, Cabral Libii et Nourane Fotsing

Face aux multiples critiques qu’engendre ses « grands reportages », sur certaines actualités au Cameroun, celui qu’on appelle désormais « journaliste à l’ancre pistolet », Raoul Christophe Mbia essaie de se défendre.

Raoul Christophe Mbai -(c) Droits réservés

Dans une réaction relayée vendredi 30 juillet par nos confrères de Médiatude, Raoul Christophe Bia regrette qu’au Cameroun « tout scandalise » l’opinion. Pour lui, Vision4 est inéluctablement la seule chaine de télévision camerounaise qui a su « s’adapter aux nouvelles réalités » de la pratique journalistique.

Lebledparle.com vous propose de lire les explications de du « grand reporter » de la chaine de télévision de Jean Pierre Amougou Belinga

Le problème c'est que tout vous scandalise au Cameroun, alors que nous sommes et vivons dans un monde de scandales. Tous les jours, les choses que nous voyons, des abominations que nous écoutons sont vraiment de l'antéchrist. Le covid c'est un scandale sanitaire...

Les pratiques sexuelles dévergondées, un scandale humanitaire ! Les crimes rituels, les miracles de certains faux pasteurs, l'inceste, perte de l'autorité parentale et professorale avec ces élèves qui bastonnent et tuent les profs - ce sont des phénomènes qui fâchent la société et qui sont des scandales. Alors pourquoi une petite satire sur Ngono Mbong - après trois ans de massacre de notre chaîne et patron - choque tant les gens ? Rémy Ngono sait que la riposte a été proportionnelle à l'attaque que les gens applaudissent tous les jours sur la toile quand il jette l'opprobre sur tout le monde. La BAS c'est un autre scandale avec lequel nous devons vivre mais nous pouvons réagir de temps en temps juste pour leur dire, attention n'allez pas aussi très loin !

Vision 4 est la seule chaîne qui s'est adaptée au nouvel ordre mondial. Le journalisme oui je le fais, j'ai des preuves tangibles de mon magister. 08 ans chroniqueur éducatif a satellite FM. Un domaine dont je parle avec autorité. Des reportages d'enquêtes, j'en ai réalisé plusieurs. Allez voir sur notre page.

Ok parlons de ce qui fâche. C'est le but de la satire, susciter l'indignation et l'étonnement ! C'est un genre journalistique. Maintenant ceux qui se payent ma tête sur Facebook au nom de l'éthique et la déontologie, je n'ai jamais dit que le métier n'a pas de canons universels. J'ai réalisé plusieurs reportages qu'on pourrait montrer dans des écoles. Allez voir celui sur le péage automatique; sur l'école publique démolie de Meyo; sur le viol des grands-mères à Ombessa......

Moi je suis journaliste spécialiste des questions d'éducation, ce n'est pas un débat. Je défie tout journaliste camerounais de me battre dans ce domaine que j'ai exercé pendant huit ans. Je suis à ma neuvième année au sein du groupe l'Anecdote. Vous connaissez la parabole des talents dans la Bible ? C'est le cas entre le Zomloa des Zomloa et les autres patrons de presse qui mangent au même endroit mais refusent d'investir pour l'avenir. Célébrons nos investisseurs. Avez-vous vu le gratte-ciel du quartier Warda à Yaoundé ? Le plus grand siège social d'un média en Afrique centrale. N'est-ce pas à féliciter pour un camerounais ?

Je suis un grand reporter difficile à voir. Je ne couvre pas d'évènements dans les ministères ni partout ailleurs, je suis toujours présent où ça dérange, où il y'a les problèmes. Quand un partenaire insiste à avoir ma plume et ma voix dans un reportage il sait qu'il doit payer un peu plus cher. On ne s'arroge pas le talent de Raoul Christophe BIA comme ça sans dépenser. Ah oui vendez vos talents chers et Vision 4 me vend très cher.

Je ne regrette rien dans mes reportages satiriques et polémiques. Je n'ai d'ailleurs rien dit qui ne soit pas vérifiable et vérifié. Quand vous irez porter plainte n'oubliez pas que j'ai le reportage avec moi et vous me montriez où j'ai insulté quelqu'un où dit ce qui n'est pas vrai. Peut-être la manière de le dire dérange, mais c'est la mienne. Habituez-vous à cela chaque fois que je ferai une sortie.

Ceux qui appellent le CNC au secours, Croyez-vous que lorsque on écrit on ne sait pas ce qu'on fait ? La satire existe en journalisme, maintenant nous l'utilisons à notre guise dans notre ligne éditoriale rude et dure. Tous les jours nous allons nous occuper d'un fait qui trouble la société, nous n'avons pas de règlement de compte personnel, avec des individus. C'est juste que certains se mettent maladroitement sur notre chemin et de temps en temps on se fâche mais rien de grave, c'est de bonne guerre.

Dans la rubrique grand reportage, je commente une actualité dans un style satirique. Je comprends que ça énerve certains, mais que voulez-vous, le monde est dynamique et la science l'est autant. Vision 4 est comme le préservatif, personne n'assume en public mais en privé on l'utilise tous. Tous ceux qui disent "je ne regarde plus vision 4", ils sont toujours abonnés, parce que personne ne veut rater le grand reportage de Raoul Christophe BIA. Ce n'est pas que satirique, allez y découvrir d'autres grands reportages sur d'autres sujets.

On mesure l'audience d'une télévision par la publicité. Nous avons des partenaires qui se bousculent parfois. Quand les partenaires veulent passer avant le JT le plus regardé par Écran - pas vos compteurs de Facebook - nous sommes parfois contraint de démarrer le JT avec un léger retard.

Je vous donne Rdv Lundi pour une nouvelle cible. N'oubliez pas, nous vivons dans un monde de scandales, et nous au moins avions compris cela et ce depuis longtemps.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !