Cameroun : les militants du RDPC appellent Paul Biya à se présenter à l’élection présidentielle en 2018

Dans tout le triangle nationale ce lundi 06 novembre 2017, les militants et sympathisant se sont réunis pour célébrer les 35 ans de magistrature du Président de la République, Paul Biya. Au cours des meetings organisés, ils ont formulé le vœu de voir leur « champion » se porter candidat à la prochaine consultation présidentielle.

DR

Rassemblés ce lundi à la permanence du parti au quartier Bonanjo à Douala, à l’occasion de la  célébration du 35è anniversaire de l’accession à la magistrature suprême du président Paul Biya, des milliers de militants et sympathisants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) ont témoigné leur attachement à leur "candidat naturel" et souhaité qu'il prolonge encore son bail au palais de l'unité d'Etoudi.

« Nous militants et sympathisants du RDPC à Douala et dans la région du Littoral, adressons une déférente motion du soutien au chef de l’Etat et président national de notre parti, à se porter candidat pour la prochaine élection présidentielle en 2018 », ont-ils déclaré. Dans tous les autres régions les militants sont allés dans le même sens, de voir Paul Biya, l’homme du Renouveau de continuer à diriger le Cameroun.

Agé de 84 ans et arrivé au pouvoir le 6 novembre 1982 suite à la démission du Président Ahmadou Ahidjo dont il était le successeur constitutionnel en tant que Premier ministre, Paul Biya est train d’achever son sixième mandat obtenu lors de l’élection présidentielle de 2011.

Le Cameroun est  à onze mois de l’élection présidentielle qui va avoir lieu en 2018. Au sein de l’opinion publique la polémique enfle sur la probable candidature ou non du président de république, l’homme du 06 novembre 1982 qui gère la prééminence institutionnelle du pays depuis 35 ans déjà.

D’une part d’autres compatriotes pensent que le président va être candidat à cette prochaine consultation en avançant au moins deux arguments : selon les statuts du RDPC, Paul Biya qui est encore président de ce parti politique au pouvoir est candidat naturel pour cette fonction Etatique. Bien plus, selon les dispositions constitutionnelles, Paul Biya à la légitimité de porter à nouveau candidat à la prochaine présidentielle.

Lors de la réception des athlètes médaillés des 8e Jeux de la Francophonie Abidjan 2017 et autres compétitions internationales, le président Paul Biya a affiché clairement ses intentions de se représenter à la magistrature suprême du Cameroun. Dans son Discours de circonstance, le président de la République en a profité pour rassurer et dire au président de la CAF sa détermination à tout mettre en œuvre pour que le Cameroun abrite la phase finale de la CAN 2019 comme décidé depuis 2014 par l’ancien bureau de la CAF. «La CAN 2019, c’est déjà demain. Vous avez rendez-vous avec l’Afrique sportive ici même au Cameroun. Et le Cameroun sera prêt. Et le Cameroun sera prêt le jour dit. J’en prends l’engagement », a-t-il fait savoir.

D’autre part, d’aucuns pensent que le président ne doit plus présenter sa candidature à la prochaine présidentielle. Ils justifient leur position avec la longévité au pouvoir du président. Ils avancent  également l’argument sur son âge. À 84 ans, ces concitoyens pensent le président n’a plus les capacités physiques et intellectuelles pour tenir le gouvernail.

Au-delà de ce coude à coude entre camerounais, militant ou pas du RDPC, la seule personne qui trancher le débat c’est bel et bien le président de la république, qui n’a pas encore donné une position formelle à ce niveau.   

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX