in

Le pari de l’engagement communautaire dans l’adhésion au vaccin contre le COVID-19 au Cameroun : l’OMS et le gouvernement du Cameroun mutualisent leurs efforts

Vaccin covid 19 Mbalmayo OMS

Dans le cadre des activités de renforcement de l’engagement communautaire dans le contexte de la vaccination contre la Covid-19 dans les Régions du Centre, du Littoral, de l’Ouest et de l’Est ; il s’est tenu du 14 au 17 décembre 2021, les journées de la session de dialogue communautaire en contexte de vaccination contre le COVID-19 dans le District de Santé (DS) de Mbalmayo.

Vaccin covid 19 Mbalmayo OMS
Photo des équipes lors du lancement des descentes sur le terrain – DR

La sensibilisation a eu lieu dans les administrations publiques, les marchés, les gares routières et les chefferies traditionnelles. Les équipes de sensibilisation étaient constituées du personnel du Ministère de la Santé Publique (MINSANTE), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avec  l’équipe des médiateurs communautaires du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) et de la Société Civile (Family Club).

Hésitations et réticences.

Dans l’ensemble, les différentes sessions de dialogues communautaires avec les populations se sont bien déroulées. Néanmoins, les réticences autour de la vaccination restent toujours d’actualité et nécessitent un réel et continu engagement sans relâche des agents de santé communautaire et médiateurs communautaires afin de convaincre d’avantage les populations tout en  échangeant sur un ton apaisant. Toutefois, cette réticence d’après les dires des populations sont pour la plupart dû à certaines idées reçues sur le vaccin contre la Covid-19. 

Pour approfondir :   Cameroun : Une femme porte plainte contre Air France au commissariat de Yaoundé-Nsimalen pour discrimination raciale

Le complot. 

D’après les populations de Mbalmayo, les européens envoient les vaccins en grande quantité pour détruire les africains. Ils estiment que si les européens sont vraiment sincères envers l’Afrique, qu’ils trouvent d’abord le vaccin contre le SIDA qui continue de faire des ravages autour d’eux.

L’efficacité vaccinale 

D’après d’eux, « à quoi ça sert de se faire vacciné si on peut encore attraper la maladie ? Pourquoi on n’établit pas un calendrier vaccinal clair qui précise le nombre de doses à prendre et l’intervalle de prise ? ».

Pour approfondir :   Célestin Djamen : « Le MRC fait des plans serrés lors des meeting pour donner l'impression qu'il y a des gens »

Nous notons de cette campagne de Mbalmayo que 593 personnes ont été sensibilisés sur la maladie à COVID-19 et ses méthodes préventives à savoir les mesures barrières et la vaccination. 65 dialogues communautaires ont été réalisés durant ces trois jours de descente opérationnelle. 40 personnes ont été vaccinées avec Johson & Johson comme vaccin préférentiel.

Dans la région du Centre, les actions similaires se sont déroulées dans les villes d’Obala et de Bafia. Après la région du centre, la caravane nationale de sensibilisation a continué dans les régions de l’Est et de l’Ouest, entre le dimanche 19 et le mercredi 22 décembre 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alain Fogue et Bibou Nissack

L’AFP se prononce sur la condamnation d’Alain Fogué et de Bibou Nissack

Jean Michel Nintcheu MRC

Jean Michel Nintcheu demande au régime de Paul Biya de libérer immédiatement Alain Fogué et Bibou Nissack