Cavaye Yeguie Djibril sur la Covidgate : « Je supplie mes concitoyens d'attendre gentiment le résultat de l'enquête»

Le président de l’Assemblée nationale a fait cette déclaration au cours de la plénière solennelle d’ouverture de la 2e Session ordinaire de juin, qu’il a présidé, en présence des membres du gouvernement.

L'honorable Cavaye Yeguie Djibril lors de son discours d'ouverture de la 2e session plénière de l'année 2021 - DR

 

Le discours de  Cavaye Yeguie Djibril a été axé dans le cadre de la crise sanitaire et les préoccupations sécuritaires qui persistent encore dans notre pays.

Concernant la crise sanitaire, le très honorable est revenu sur l’audit lancé par le président de la république au sujet de la Covid-19 et a invité les camerounais à la retenue. « Le chef de l’État a également ordonné un audit de la gestion des fonds pour le contrôle du COVID-19 au Cameroun. C ' est pourquoi je supplie mes concitoyens d'attendre gentiment le résultat de l'audit en s'abstenant d'avoir recours aux médias conventionnels et aux médias sociaux pour juger certains camerounais au préalable et les exposer à la justice de la mafia. Nous devrions tous rester calmes », déclare le président de la chambre basse du parlement camerounais.

S’agissant de la crise sécuritaire, le PAN a attiré l’attention du gouvernement sur la circulation illicite des armes légères et invite le gouvernement à contenir cela. « Outre les activités des combattants séparatistes, l'Assemblée nationale attire également l'attention du gouvernement sur une question de plus en plus inquiétante - la circulation de toutes sortes d'armes légères. Nous avons été informés de façon fiable que le nombre estimatif de ces armes en circulation illicite dans notre pays est de sept mille. La circulation de ces armes à ce stade où il y a des préoccupations de sécurité croissantes aggravées par les actes de violence et la criminalité organisée dans le pays montre la nécessité de contenir la circulation illicite des armes légères, en particulier parce que le fait que le fait de ne pas le faire serait continuer à exposer les camerounais au risque d'être mutilés et à augmenter les préoccupations sécuritaires dans le pays », propose le député de Tokombéré.

« Je salue donc les mesures que le gouvernement a déjà prises à cet égard par l'intermédiaire du Ministère de l'administration territoriale en réglementant l'achat d'armes légères telles que les machettes. Je voudrais cependant exhorter les autorités compétentes à faire plus en réglementant le secteur et en déclarant expressément les personnes autorisées à porter ou à posséder des armes au Cameroun », propose-t-il.

Le président de l'Assemblée nationale n’a pas manqué l’occasion  d’exprimer les condoléances aux familles des députés décédés, Emilia Monjowa Lifaka de la circonscription de Fako West et Mbeleg Ngo Yetna Marinette de la circonscription de la Sanaga maritime. Depuis le début de cette 10ème législature, l'assemblée nationale a déjà perdu 7 députés.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !