Cameroun : La revue de presse du vendredi 20 août 2021

Très chers abonnés bonjour ! Nous sommes vendredi et c’est notre dernière sortie de la semaine. Dans les kiosques ce matin, l’information est beaucoup plus décontractée. Retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Ils sont nombreux à avoir pensé aux sex-toys sans oser sauter le pas. Mais la distanciation imposée par la crise sanitaire a changé la donne, faisant exploser les ventes de sex-toys, qui se sont standardisés auprès des célibataires comme dans des couples... Le constat est fait ce matin par le journal Le Jour. Selon lui, en un an, les ventes de ses objets de plaisir sexuel ont été multipliées par trois dans le monde, ceci grâce à non seulement au confinement, mais également à la démocratisation permise par la libération de la parole autour des questions liées au plaisir féminin. L’enquête pour tenter d’expliquer pourquoi les vibromasseurs, les godemiches, les plugs ont de la vente en poupe est à lire en page 3.

Échos Santé parle plutôt de la prostitution déguisée et livre les dangers « des sugar dadies » et « sugar ladies ».  Selon ce quotidien, les plus âgés transmettent généralement aux jeunes femmes, toutes sortes de maladies dont le VIH, les hépatites, la tuberculose, et autres infections sexuelles transmissibles. En page 6 du journal, des experts déconseillent ce type de relation, dont le cercle vicieux est généralement lourd de conséquences.

Parlant justement des hépatites virales, le cout de leurs traitements est passé du simple au quadruple au Cameroun, informe Mutations. Des malades et des professionnels de santé s’expriment dans le journal et accusent l’État d’avoir annulé la subvention pour cette pathologie.

Restons en santé cette fois pour parler du paludisme qui fait rage dans l’Extrême-Nord. En seulement 6 mois, fait savoir L’œil du Sahel, 453 personnes sont décédées de cette maladie.

En plus de ce chiffre avancé par le journal de Guibai Gatama, s’ajoute les 32 morts, et quelques 19 villages incendiés toujours dans cette région du Cameroun, au terme des affrontements intercommunautaires qu’y ont fait rage la semaine dernière. Émergence en parle ce matin.

Sortons des sujets érotiques pour parler de l’administration publique camerounaise. InfoMatin de Dieudonné Mveng se glisse dans l’affaire Cyrius Ngo’o et nous apprend que ce dernier est un habitué « du faux ». À en croire InfoMatin, le directeur général du Port autonome de Douala avait, en 1996, été admis à l’Enam sans avoir été admissible.

Luc Messi Atangana, le super maire de la ville de Yaoundé nargue le comité central du RDPC. C’est du moins ce qu’on peut lire à la Une de L’expresse en kiosque ce vendredi. En effet, explique notre confrère, dans cette unité politique, en plein cœur de la capitale, « le renouvellement des organes de base se fait sur fond d’indiscipline, de mépris de la hiérarchie politique et surtout de cash… »

C’est sur cette information que nous mettons un point à cette revue de presse. Merci, chers abonnés, de toujours nous faire confiance. À lundi… !

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !