in

Cameroun : La revue de presse de ce jeudi 10 septembre 2020

Le 10 septembre 2020

Chers abonnés bonjour ! Les Unes en kiosque ce matin parlent majoritairement des élections régionales du 6 décembre 2020.

Le 10 septembre 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Cameroon Tribune dans sa livraison en de ce jeudi nous plonge dans les quartiers généraux des partis politiques en lice. Selon le journal de Marie-Claire Nana, les formations politiques et les commandements traditionnels s’activent pour définir les critères de section. « Les autorités administratives sont également mobilisées pour l’encadrement du processus », peut-on lire.

Dans les colonnes de Mutations, il est question du verdict de la commission de discipline du RDPC. Le chef de l’État a validé les décisions de cette commission le 9 septembre 2020. Les sanctions sont diverses. Elles sont provisoires ou définitives. Mutations propose l’intégralité de ces décisions dans son numéro de ce jour.

Pour Émergence, la terreur règne dans la ville de Bameda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest. Notre confrère relève ce matin que depuis quelques jours cette ville connait une insécurité on ne peut plus ascendante. L’opération « Bamenda Clean » étant une tentative de l’État à reprendre le contrôle.

Le Jour de ce jour examine l’économie camerounaise en pleine crise de coronavirus. « Les entreprises au bord de la faillite demandent toujours un plan massif d’accompagnement du gouvernement », apprend-on en page 2 de Le Jour.

L’Économie de ce matin nous fait l’économie d’un atelier d’appropriation du guide de préparation au BIP tenu à Yaoundé. D’après les informations contenues dans le journal de Thierry Ekoutti, le ministère de l’Économie a organisé ces travaux dans le but de sensibiliser davantage sur cet outil méthodologique.

« Maurice Kamto face aux abeilles de la République », écrit Tribune d’Afrique de ce matin. Revenant sur le point de presse du Minat le septembre quelques heures après la convocation du corps électoral en vue des élections régionales au Cameroun, notre confrère nous apprend ce matin que Bibou Nissack, Alain Fogue, et Okala Ebodé « sont dans le viseur du rouleau compresseur ». L’éditorial de Faustin Njikam est à lire dans le journal.  

Après le FMI en 2017, l’agence Moody’s reconnait que les réformes conduites ces dernières années ont permis à l’économie camerounaise de mieux résister aux différents chocs. Ainsi, Défis Actuels nous amène dans les dédales de cette résilience des finances publiques.

Merci chers abonnés. Notre aventure s’arrête ici ce matin. À demain s’il plait à dieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Biya nomme Anu’a-Gheyle Solomon Azoh-Mbi Haut-du Cameroun Commissaire en Afrique du Sud

image76

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo passe ou ne passe pas ?