Issoufou Mahamadou : « Je considère le prix Mo Ibrahim comme un encouragement pour continuer à agir en vue de promouvoir les valeurs démocratiques»

Après 4 années de disette, le prix Mo Ibrahim est attribué au président nigérien sortant Mahamadou Issoufou.

 

Mahamadou Issoufou, président du Niger. - DR

Outre ses efforts pour améliorer le développement économique de son pays, tout en œuvrant pour la stabilité régionale,  le comité qui décerne le prix s'est appuyé sur le fait que le président sortant du Niger n'a pas brigué un troisième mandat.« Nous l’avons choisi parce qu’il remplit les critères. Il a été élu démocratiquement en 2011. Il a été réélu démocratiquement en 2016, et en 2020, il s’est retiré, conformément à la Constitution du Niger. Il nous a donné l’opportunité de vivre enfin, au Niger, après 60 ans, une transition démocratique. », explique Aïcha Bah Diallo, l'une des membres  du comité qui décerne le prix et ancienne ministre de l'Éducation en Guinée.

sur son compte Twitter, Issoufou Mahamadou s'est exprimé sur ce prix. Il remercie la fondation pour le prix. « La Fondation Mo Ibrahim vient de m’honorer. A travers moi c’est le peuple nigerien tout entier qu’elle honore. En son nom et au mien propre je l’en remercie. », écrit-il.

«Je considère ce prix comme un encouragement pour continuer à penser et à agir en vue de promouvoir les valeurs démocratiques et la bonne gouvernance non seulement au Niger mais aussi en Afrique et dans le monde», ajoute-t-il.

Pour rappel, le prix Ibrahim avait été attribué en 2017 à la présidente Ellen Johnson Sirleaf du Liberia (2017), le président Hifikepunye Pohamba de Namibie (2014), le président Pedro Pires du Cap Vert (2011), le président Festus Mogae du Botswana (2008) et le président Joaquim Chissano du Mozambique (2007). Le président Nelson Mandela a été nommé le premier lauréat honoraire en 2007.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !