in

Côte-d’Ivoire : Alassane Ouattara nomme son petit frère ministre de la défense par Intérim

Tene Alassane Ouattara

C’est la subtance du communiqué de la présidence de la Républiqué signé par le ministre, directeur du cabinet civil, Fidèle Sarassoro, le lundi 8 mars 2021.


Tene Alassane Ouattara
Tene et Alassane Ouattara – DR

Le Premier ministre, par ailleurs, ministre de la défense est à Paris depuis quelques jours pour des soucis de santé. Pour la continuité des affaires de la République, le Président Alassane Dramane Ouattara a nommé des interimaires.

Patrick Achi, ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, va exercer à titre intérimaire la fonction de Premier Ministre, chef du gouvernement. Le petit frère du président de la République, Ténè Birahima Ouattara va exercer la fonction de ministre délégué à la présidence de la république, chargé de la défense à titre intérimaire.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE <a href=”https://t.co/ObGzfjfAWP”>pic.twitter.com/ObGzfjfAWP</a></p>&mdash; Presidenceci (@Presidenceci) <a href=”https://twitter.com/Presidenceci/status/1368912981170479105?ref_src=twsrc%5Etfw”>March 8, 2021</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Siméon Roland Ekodo Mveng, analyste politique décrypte cette actualité. « La manducation anthropophagique sorcellaire des premiers ministres dauphins en côte d’Ivoire procède d’une neutralisation de la transition corrélée à la politique d’épuration des concurrents par l’exil et le carcéral. On est là dans la régulation mystico-conservatrice du pouvoir en Afrique », écrit le politogue sur Facebook.

«Dauphinat, pouvoir perpétuel et malédiction d’Arafat: de la sorcellerie en politique ou comment neutraliser par la coopération !», ajoute Ivan Gaon Issekin, politologue.

Soigné depuis début mars à l’Hôpital américain de Paris, le Premier ministre ivoirien, dont l’état de santé s’est détérioré, a été admis dans un établissement berlinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Issouphou Mahammadou

Issoufou Mahamadou : « Je considère le prix Mo Ibrahim comme un encouragement pour continuer à agir en vue de promouvoir les valeurs démocratiques»

La variante sud-africaine du coronavirus atterrit au Cameroun