in

Kemi Seba dénonce la position de l’occident après la réponse de l’Iran envers Israël

A en croire le panafricaniste, l’humanité est fatiguée de se plier aux règles édicter par un seul camp.

Kemi Seba 2
Le leader panafricaniste Kemi Seba (c) Kemi Seba X

Selon Kemi Seba, l’attaque de l’Iran contre Israël est un droit légitime de défense. Après des menaces répétées envers Israël, la République islamique d’Iran a finalement lancé une série de missiles et de drones vers Israël le samedi 13 avril. Cette attaque a suscité diverses réactions au sein de la communauté internationale. Certains Chefs d’Etat à l’instar d’Emmanuel Macron et Joe Biden, ont condamné les agissement de l’Iran. Prenant à contrepied ces présidents, Kemi Seba soutient qu’il s’agit d’une réponse légitime aux agressions perpétrées premièrement par Israël. 

Il n’y a pas que vous sur terre

« Si j’ai bien compris, « Israël » a le droit de coloniser, de génocider (les Palestiniens), d’agresser n’importe quel pays, ça passe. L’Occident dira que c’est de la « légitime défense ». Mais si un pays, à l’Image de l’Iran ose, après avoir été violemment agressé, se défendre contre l’entité sioniste ou plus globalement l’Occident , on l’accusera de terrorisme. Ce 2 poids 2 mesures va bientôt cesser. Les 3/4 de l’Humanité sont fatigués de devoir se plier à vos règles que vous-mêmes chers dirigeants occidentaux, vous ne cessez de violer. Il n’y a pas que vous sur Terre qui avez le droit de vivre et de respirer », a réagi Kemi Seba sur les réseaux sociaux.

Pour approfondir :   Touko Tom : « Faire croire que Kamto a demandé à la diaspora de financer le MRC est un crime contre l'opposition camerounaise »

En clair pour le panafricaniste, l’Occident voudrait imposer une vision unilatérale des choses concernant le conflit naissant entre Israël et l’Iran.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tamfu Kamto

Un ancien visage connu du MRC, dépose ses valises au PCRN

Le directeur général adjoint de Vision 4, Bruno Bidjang a posé hier avec son patron Jean Pierre Amougou Belinga par ailleurs président du groupe de médias l'anecdote.

Affaire Martinez Zogo : les avocats de Jean Pierre Amougou Belinga une nouvelle fois déboutés au Tribunal militaire