in

Cameroun : Le Roi des Bangoulap interdit de séjour en Europe par la BAS

roi des bangoulap

Pour avoir pris part au meeting du RDPC à Bafoussam, l’actuel dépositaire de la tradition du peuple Bangoulap est interdit de séjourner en Europe par la Brigade Anti-Sardinards (BAS).


roi des bangoulap
Sa Majesté Yonkeu Jean, Chef Bangoulap – capture photo

En effet, avant le meeting du parti au pouvoir dans la capitale régionale de l’Ouest, la BAS, mouvement hostile au régime de Yaoundé a signifié que tout gardien de la tradition qui va assister au meeting du parti de la flamme va être frappé d’interdiction s’il envisage un séjour du côté de l’Europe.

Certains Chefs traditionnels ont pris part à ce fameux meeting, la BAS les a tous identifié et ils sont de facto personne non grata du côté du vieux continent. Le chef des Bangoulap envisage séjourner en Europe. Les membres étant au courant de cette sortie européenne du Chef Bangoulap, lui interdisent de passer de ce côté.

Brice Nitcheu, l’un des membres actifs de la BAS a écrit sur son mur Facebook ce mercredi 24 juillet 2019, pour annoncer que sa Majesté Yonkeu Jean n’est pas la bienvenue. « La BAS interdit au Roi Sardinard de Bangoulap de séjourner en Europe. Après avoir pris part au meeting du RDPC à Bafoussam le 20 juillet dernier, ce Roi sardinard et corrompu doit maintenant assumer les conséquences », écrit-il.

L’activiste politique demande aux responsable de la communauté Bangoulap de sursoit la visite de leur Chef, dans l’optique d’éviter un affrontement avec la BAS. « Nous appelons la communauté Bangoulap d’Allemagne et de France à annuler cette visite prévue dans les prochains jours pour éviter toute confrontation inutile avec leur Roi », poursuit Brice Nitcheu.

« Nous allons obliger tous les Rois à être neutres et à respecter la tradition qui les met au-dessus de tout », conclue le membre de la BAS.

Ce mouvement est né au lendemain de la dernière élection présidentielle au Cameroun. Il a pour objectif de contester le président élu et proclamé par le Conseil Constitutionnel. Cette organisation a organisé un fatwas contre certains artistes qui ont soutenu le parti au pouvoir pendant la campagne présidentielle. Certains responsables camerounais sont frappés d’interdiction de séjour en occident par la BAS, par exemple Me Jean De Dieu Momo. La BAS a perturbé le récent séjour de Paul Biya à Génève.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kondengui prison

Opinion : « Les Milliards dilapidés inutilement dans les faux chantiers de la CAN auraient pu construire des Prisons »

Kah Walla

Kah Walla : « Prenons position pour la liberté politique au Cameroun »