in

Cameroun : La revue de presse du mardi 15 mars 2022

Cameroun : La revue de presse du mardi 15 mars 2022

Très chers abonnés, bonjour et merci une fois de plus d’être là ce matin pour lire votre revue de presse quotidienne. Ce matin, l’actualité en kiosque est dominée par la grève du personnel enseignant dans le primaire et le secondaire.

Cameroun : La revue de presse du mardi 15 mars 2022
Les Unes en kiosque (c) Droits réservés

Le quotidien Le Jour avec qui nous ouvrons cette édition nous apprend qu’après le mouvement « On a trop supporté (OTS) », engagé par les enseignants des Enseignements secondaires, ceux du primaire ont aussi lancé le leur, baptisé « Trop c’est Trop (TCT) », avec des revendications similaires, voire identiques.

L’hebdomadaire Terre Promise, fait savoir ce matin que le gouvernement a été engagé par le président de la République à poursuivre le dialogue social avec les syndicats des enseignants « en vue d’une solution concertée et appropriée » aux doléances exprimées. Du côté du mouvement OTS, lit-on dans le journal, des lignes de fractures apparaissent entre ceux qui appellent à la trêve, et ceux qui demandent le maintien de l’opération « craie morte ».

Le trihebdomadaire Le Soir évoque aussi le mouvement de grève porté par les enseignants. Dans sa publication de ce mardi, l’on apprend que le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji a prescrit aux gouverneurs des 10 régions, d’intensifier la communication « sur les mesures fortes du chef de l’État » auprès des grévistes

Toujours dans le chapitre des revendications sociales, Notre Santé annonce ce matin, le mouvement OTS Santé. Si l’on s’en tient au récit du journal paru dans les kiosques ce matin, un document signé le 11 mars 2022 de Biakola Ekassi porte-parole du personnel de santé indigné égrène en 14 points, les différentes préoccupations de ce personnel. En plus clair, ils réclament le renversement de tout le personnel décisionnaire et contractuel dans le corps des fonctionnaires, et le recrutement des temporaires qui représentent 70% du personnel des formations sanitaires qui travaillent sans salaire.

Tournons cette page pour ouvrir une autre. Celle des investissements directs du Cameroun à l’étranger. Selon le journal Vision Économique, en seulement un an, le Cameroun a bénéficié de la Chine, 488 millions de dollars, soit 284 milliards de FCFA. « Cette prédominance des investissements chinois au Cameroun s’est renforcée à la faveur du lancement en 2020, des projets structurants de première génération », peut-on lire en page 3.

Le quotidien L’Économie parle des performances de la BGFIBank Cameroun en 2021. Selon le journal en kiosque ce matin, le bénéfice net de la filiale au Cameroun du groupe bancaire gabonais BGFIBank a augmenté de près de 2 milliards de FCFA en 2021. Il est ainsi passé de 6,3 milliards en 2020 à un peu plus de 8 milliards de FCFA l’année dernière, soit une progression de 30% en valeur relative. « En 2020, BGFIBank Cameroun avait doublé son résultat net, le faisant passer de 3 milliards en 2019 à 6,3 milliards de FCFA », apprend-on du journal de Thierry Ekouti.

Très abonnés, c’est sur cette information que nous mettons un terme à cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres. À demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Parfait Ayissi : « Equinoxe TV ne peut pas me payer » (Vidéo)

    Face à la persistance de la grève des enseignants, les autorités interpellent les chefs d’établissements

    Face à la persistance de la grève des enseignants, les autorités interpellent les chefs d’établissements