in

Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 22 novembre 2019

Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 22 novembre 2019

Chers abonnés, bonjour ! Nous sommes vendredi 22 novembre 2019, c’est la dernière édition de la revue de presse de cette semaine. L’actualité de ce matin est dominée par le sommet des chef d’Etat de la sous-région Afrique centrale, et les élections législatives et municipales de 2020.

Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 22 novembre 2019
Les Unes en kiosque ce matin

Pour vous servir ce matin, nous avons choisi de commencer par le journal Intégration.

« CEMAC : du chœur à l’ouvrage ». C’est par ce titre du journal Intégration que nous débutons cet exercice ce matin. Dans son numéro de ce vendredi, le journal nous précise que les six chefs d’État de la sous-région sont à Yaoundé, capitale de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, pour prendre part au sommet extraordinaire initié par le chef de l’État Camerounais, Paul Biya par ailleurs président en exercice de cette institution (CEMAC Ndlr).

Le journal de George Alain Boyomo parle des attentes de ces assises qui se tiendront ce 22 novembre à Yaoundé. Mutations indique que les reformes structurelles et une nouvelle impulsion sont attendues dans ce sommet.

Le Quotidien de Jules Brice Ngaba quant à lui évoque en sa page 3, « l’enjeu » de ce sommet des chefs d’État de la zone CEMAC.

Selon Cameroon Tribune, après le diner offert hier soir au Palais par le couple présidentiel, les six chefs d’État de la CEMAC entrent dans le « vif du sujet ce matin ». C’est un dossier spécial que vous trouverez de la page 2 à la page 13 du quotidien bilingue national.

Afrique Performance en kiosque ce vendredi nous trempe dans les prémices des législatives et municipales de février 2020. La revue panafricaine nous fait savoir que la circulaire du chef de l’État signée le 5 novembre dernier fait jaser au sein de sa formation politique le RDPC. « Déjà, les voix se font entendre qui cachent leur mécontentement et laisse entrevoir un bras de fer avec celui-là qui les a tous fabriqués », lit-on dans ce journal en kiosque.

On reste dans les préparatifs des élections législatives et municipales de 2020 au sein du RDPC, cette fois avec Le Messager de feu Pius Njawé. « Écarté des postes de décision au bénéfice des grabataires », écrit le journal, « les fils et filles de la région du château d’eau exigent le rajeunissement au sommet du parti ». On apprend également en pied de Une de Le Messager que, madame Tsimi Evouna, l’épouse du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé créée du grabuge à la commune de Yaoundé 7.

Toujours dans le RDPC, le trihebdomadaire de Marie-Robert Eloundou renseigne ce matin que des manœuvres sont mises en place pour écarter la candidature du trésorier de la section RDPC du Mfoundi II, Nga Koumda de la liste des présélectionnés.

L’affaire Amadou Vamoulké, ex-directeur général de la CRTV, refait surface dans la presse ce matin, et c’est le quotidien Le Jour qui en parle à sa grande Une ce matin. Selon notre confrère, malgré l’État de santé de cet ancien journaliste, le Tribunal criminel spécial se prononcera le 28 novembre sur sa demande de libération.

On parle encore de la perturbation des séjours de Paul Biya en France avec cette interrogation à la Une du journal de Léopold Clovis Noudjio, L’Épervier. « Ketchankeu percepteur en France depuis 40 ans est-il complice ? ». Dans le récit que propose le journal L’Épervier en kiosque ce matin, on peut lire : « Le percepteur de l’ambassade du Cameroun et France depuis 40 ans et devenu plus que français n’est-il jamais au courant des projets de déstabilisation des activités comme ceux de la B.A.S. contre le séjour du couple présidentiel dans ce pays ? ». Notre confrère fait savoir que son alliance s’apparenterait à une complicité avec ces « pourfendeurs » de la République.

Le journal L’Économie arrivé à notre rédaction ce matin parle de la réduction de la mortalité des petites et moyennes entreprises au Cameroun. Selon ce quotidien, la première édition de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat dont les activités s’achèvent ce jour a accouché des résolutions qui permettront à coup sûr de mieux maitriser la gestion des PEME.

Mettons un terme à la revue de ce vendredi avec Baromètre communautaire de feue Mélanie Betebe. Dans sa publication de ce matin, le journal nous indique que les chefs d’État de la Cemac sont sous pression de la sortie de la zone Franc.

C’était tout pour cette semaine, prenons rendez-vous lundi pour un nouveau challenge. Excellent week-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    CAN 2021 : La CAF annonce une modification du calendrier

    CAN 2021 : La CAF annonce une modification du calendrier

    Affaire sextape : Blanche Bailly rompt le silence et déballe tout

    Affaire sextape : Blanche Bailly rompt le silence et déballe tout