in

Cabral Libii sert une citation directe à Sismondi Bidjocka

mini Cabral Libiiiii

Le journaliste et promoteur de RIS Radio, Sismondi Barlev Bidjocka est attendu le 10 juin 2021 à 7h30 devant le tribunal de première instance de Douala-Bonanjo pour « prouver la véracité » des faits selon lesquels, Cabral Libii aurait gagné des marchés Covid-19 au ministère de la Santé publique dans le cadre du plan de riposte national contre la pandémie. C’est ce qu’on peut retenir  du communiqué de Me René Roger Bébé, avocat de Cabral Libii.

mini Cabral Libiiiii
Cabral Libii (c) Droits réservés

Le président national du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN), l’honorable Cabral Libii, vient de faire servir deux citations directes au journaliste Sismondi Bidjocka pour « diffamation et propagation de fausses nouvelles ; refus de diffuser un droit de réponse…».

En plus le tribunal de première instance de Douala-Bonajo, lebledparle.com apprend aussi du même communiqué qu’une autre plainte a également été déposée au Conseil national de la Communication (CNC), « pour atteinte grave à l’éthique et de la déontologie professionnelles ».

Le promoteur de RIS Radio est attendu jeudi 10 juin prochain au tribunal de première instance de Douala-Bonanjo. Maitre René Roger Bebe, avocat de l’honorable Cabral Libii, explique que son client engage ces actions pour montrer qu’il n’a jamais « gagné un marché public en lien avec les fonds du covid-19».  

Depuis le 25 mai 2021, les rumeurs sur une éventuelle attribution des marchés publics à l’honorable Cabral Libii dans le cadre du plan national de lutte contre le coronavirus s’engraissent dans les réseaux sociaux. L’épicentre de ladite rumeur n’est nulle autre que le journaliste Sismondi Bitjocka qui a indiqué dans un de ses éditoriaux que l’homme politique a été l’un des prestataires des marchés publics en lien avec le Covid-19 au ministère de la Santé.

« Le leader du parti PCRN et une autre députée du parti ont gagné des marchés, certains parlent de fictifs, d’autres de gré à gré. Mais qui aurait pu croire que le leader du parti des jeunes, puisse ainsi plonger sa main, jusqu’au coude, dans cette soupe-là, qui combattait jour et nuit sur les plateaux de débats, suscitant l’admiration de tous… Je le revois dans les années 2003 jusqu’en 2006. Il a fait rêver toute une génération… Je le revois pendant la présidentielle de 2018, la rage avec laquelle, il défendait son image sur les réseaux sociaux face aux sauvages talibans du MRC. Le réveil est brutal, le rêve est brisé et toute la jeunesse se dit : si on savait ! », déclare Sismondi Bitjocka dans son éditorial, qui précise dans la foulée que Cabral Libii et sa camarade politique Nourane Foster ont gagné les marchés Covid-19 au ministère de la Santé sur les fonds débloqués par le FMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arbitre agresse Jaraaf

Suspendu lourdement pour avoir battu l’arbitre du match contre Coton Sport, ASC Jaraaf fait appel

Pet Essok

Paul Biya limoge Peter Essoka du Conseil national de la communication (Cnc)