in

Paul Biya invite les internautes au respect des institutions

Paul Biya invite les internautes au respect des institutions

Par un court message sur ses pages officielles Facebook et Twitter cette matinée du 08 février 2019, le président de la République du Cameroun Paul Biya appelle les internautes à toujours se souvenir qu’ils sont assujettis au « respect de l’autre et des institutions », à chaque fois qu’ils usent des pouvoirs que leur offrent internet.

Paul Biya invite les internautes au respect des institutions
Paul et Chantal Biya – (c) DR

 Au moment où le Cameroun traverse plusiuers crises, Paul Biya met en garde les citoyens qui utilisent régulièrement les réseaux sociaux, les invite à la responsabilité et au respect des institutions de la république, au même où le pouvoir de Yaoundé parle de plus en plus de « dérives » et de désinformation de la part des utilisateurs.     

« Chaque fois qu’en un clic, vous empruntez ces autoroutes de la communication qui vous donnent une visibilité planétaire, il vous faut vous souvenir que vous n’êtes pas pour autant dispensés des obligations civiques et morales, telles que le respect de l’autre et des institutions de votre pays. », a écrit le chef de l’Etat Paul Biya.

Le président de la République n’est pas à sa première interpellation au sujet de l’utilisation des réseaux sociaux au Cameroun. Dans un discours à la nation, le chef de l’Etat appelait déjà ses « jeunes compatriotes » à exploiter les opportunités qu’offrent les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour développer le pays. Il  appelait alors à être des « followers actifs » et à s’éloigner de la passivité.

Ce discours n’a pas souvent été pris en compte car les réseaux sociaux, mieux que la rue, sont aujourd’hui le lieu par excellence d’expression de toutes les frustrations et du malaise que vivent les populations camerounaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Violations des Droits de l’Homme au Cameroun : Ndzana Seme contre « Le silence des drôles de chrétiens »

    Violations des Droits de l’Homme au Cameroun : Ndzana Seme contre « Le silence des drôles de chrétiens »

    Cameroun : Equinoxe Tv interdit de couvrir le procès des leaders sécessionnistes à Yaoundé

    Cameroun : Equinoxe Tv interdit de couvrir le procès des leaders sécessionnistes à Yaoundé