in

Cameroun : Pour sa mort, Paul Biya avait donné rendez-vous en 2024

Paul Biya Bafoussam

Des rumeurs sur la mort Paul Biya circulent sur la toile pourtant il leur avait donné un rendez-vous il y a seize ans et qui n’est pas encore arrivé.

Paul Biya Bafoussam
Paul Biya (c) Droits réservés

C’est après 16 ans que la rumeur sur le décès de Paul Biya se fait encore entendre. L’homme du 6 novembre 1982 avait été « tué » en 2004 alors qu’il s’apprêtait à se présenter pour la cinquième fois aux élections présidentielles la même année.

Cette fois-ci, le mauvais vent est parti d’un message Twitter, la rumeur s’est aussitôt répandue comme une trainée de poudre : « Paul Biya vient de nous quitter. RIP », pouvait-on lire sur le site de microblogging mercredi le 25 mars 2020.

En effet, lorsque Lebledparle.com parcourt les commentaires sur la toile depuis l’annonce de la mort du patriarche Fotso Victor le 20 mars dernier et de Manu Dibango quatre jours plus tard, il constate que des personnes qui n’ont pour seule occupation que prédire du mal à autrui, en veulent à l’homme qui est à sa 38ème année au pouvoir au point de lui demander « ce qu’il attend encore lui ».

Pour approfondir :   Une journaliste de la CRTV déverse sa colère sur l’artiste français Tayc

La prophétie de 2004

Or, les destinateurs de tels messages semblent oublier la prophétie que leur avait faite Paul Barthélémy Biya Bi Mvondo à sa descente de l’avion à l’aéroport de Nsimalen le 9 juin 2004, il était alors 16h 30 minutes : « Des gens s’intéressent à mes funérailles, je leur donne rendez-vous dans 20 ans », avait prédit le président national du RDPC, de retour d’un séjour privé en Europe qui avait duré des semaines et fondé l’idée selon laquelle il aurait été emporté par la mort.

Sous ce rapport, non pas que le deuxième président du Cameroun soit prophète ou encore Dieu, mais à faire un simple calcul mathématiques, on se situerait bel et bien en 2024 ; une manière de dire que son temps « probable » n’est pas arrivé.

Pour approfondir :   Cameroun/Défilé du 20 mai: Le préfet interdit des effigies autres que celles de Paul Biya

Le démenti

Et même, la rumeur du décès prend de l’ampleur en journée de ce mercredi or, au journal de 20 heures à la CRTV, le décret présidentiel portant nomination d’un directeur et d’un directeur général adjoint de la National School of Local Administration(NASLA) de Buea a été lu.

Mais qui est-ce qui aurait donc signé le décret ? Et l’on se souvient qu’à la veille, le chef de l’Etat a adressé ses condoléances à aux familles Fotso Victor et Manu Dibango.

Des faits qui réconfortent encore le démenti de Nécropédia qui précise que le natif de Mvomeka’a le 13 février 1933 est bel et bien en vie. Une idée soutenue mordicus par l’entourage du chef de l’Etat.

Le Messager.jpg

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ponce Manie

Serge Aimé Bikoi : « Lady Ponce et Mani Bella participent à déshonorer leur identité »

Christophe Guilhou message

Coronavirus : L’Etat du Cameroun autorise le retour des français dans leur pays