in

Lutte contre la Covid-19 : L’université de Yaoundé II vaccine son personnel

Vaccin UYII

Le Recteur de l’université de Yaoundé II, le Pr. Adolphe Minkoa She a procédé le lundi 26 mai 2021 au lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au sein de l’institution qu’il dirige.


Vaccin UYII
Le Pr. Viviane Ondoua Biwolé prenant son vaccin contre la Covid-19 – DR

Cette campagne de vaccination va se dérouler pendant trois (03) jours (26, 27 et 28 avril 2021) au Centre médico-social de l’université de Yaoundé II. Le protocole de vaccination est adopté par l’équipe mobile de vaccination qui va séjourner à Soa. Le Pr Minkoa She a visité ce lundi le dispositif d’accueil et de vaccination et a montré le bon exemple en ce vaccinant.

Le vaccin concerne le personnel enseignant et le personnel d’appui. Dans ces deux échantillons l’équipe de vaccination va tenir compte du facteur âge. Priorité aux seniors. Le Recteur a décidé de vacciner son personnel, parce qu’il est en contact permanent avec les étudiants et n’ont pas toujours le temps d’aller se vacciner dans les points agrées de vaccination établis par le gouvernement à travers le ministère de la santé. « Les équipes médicales savent exactement qu’elles sont les cible. Et ces cibles-là, nous pensons qu’on les trouve parmi les enseignants et le personnel d’appui administratif. Et à l’intérieure de ces deux composantes qui sont concernées, les équipes médicales sauront discernés. Les seniors sont naturellement prioritaires. Mais ici les limites peuvent être baissées, parce qu’il ne faut pas perdre de vue que nous sommes en contact avec les jeunes qui eux souvent sont asymptomatiques. C’est la raison pour laquelle nous avons voulu faciliter les choses aux gens, les enseignants, le personnel d’appui n’ont pas forcément le temps d’aller dans les centres qui sont actuellement installés et notre préoccupation c’est de faciliter l’accès au vaccin aux uns aux autres», déclare le Pr Adolphe Minkoa She à la presse.

Pour approfondir :   La suspension de Vision 4 est une « condamnation à mort » selon Dieudonné Essomba

Le vaccin est volontaire et non obligatoire. C’est une occasion idoine pour ceux qui ont la possibilité de se faire vacciner, de le faire pour atténuer les effets de la maladie, au cas où on l’attrape, parce que le sujet aura suffisamment d’anticorps pour résister. « Mais il y a une précision importante sur laquelle, on ne reviendra jamais assez, c’est que la vaccination est volontaire. Le Recteur de l’université de Yaoundé II n’a pas institué un système de vaccination obligatoire.  Le recteur pense que si on la possibilité de se fait vacciner, il vaut mieux se faire vacciner, c’est le point de vu de l’Etat du Cameroun, avec l’appui des comités scientifiques qui ont été mis en place. Moi je faire confiance à nos collègues qui sont dans ces comités scientifiques, ils ont déjà fait leur preuve par ailleurs », précise le Recteur de l’université de Yaoundé II.

Pour approfondir :   David Eboutou : « Paul Biya doit tirer toutes les conséquences du grand dialogue national »

L’expérience de vaccination de masse de l’université de Yaoundé II, n’est pas nouvelle. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de vaccination de masse institué par le Cameroun. A cet effet, toutes les dispositions ont été prises pour que la campagne se déroule dans les très bonnes conditions, au cas où s’il y a des petites réactions non souhaitées, comme l’a indiqué le Recteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Macron Mahamat

[Tribune] Afrique/France: Une image polysémique et polémique

manifs

De vives tensions ce mardi matin à Ndjamena au Tchad