in

Jean Michel Nintcheu : « Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues relève d’une sauvagerie inouïe intolérable »

Jean Michel Nintcheu : « Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues relève d'une sauvagerie inouïe intolérable »

Dans un communiqué de presse rendu public ce samedi 26 janvier 2019, le Député SDF du Wouri-Sud réagit à la violence policière sur les manifestants du MRC. Le président région du SDF condamne avec la dernière énergie ces actes.


Jean Michel Nintcheu : « Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues relève d'une sauvagerie inouïe intolérable »
Jean Michel Nitcheu – DR

Maître Michèle Ndoki, première vice-présidente des femmes du MRC, secrétaire de la fédération départementale MRC Douala 1er, avocat au barreau du Cameroun, Célestin Ndjamen, Secrétaire au Droit de l’homme et un Jeune Camerounais ont tous reçu deux balles aux cuisses au cours de la marche pacifique de protestation contre les dérives gouvernement. Après le FDC à travers son directeur national, c’est au tour de l’honorable Nintcheu de réagir.

« Je tiens à condamner avec fermeté cette barbarie inacceptable en plein 21ème siècle. Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues qui ne demandent qu’à exercer leurs droits de s’exprimer et de manifester relève d’une sauvagerie inouïe intolérable en République. A force d’interdire systématiquement les manifestations pacifiques de l’opposition, M. Biya rend inévitable la révolution violente dans notre pays. L’enlisement actuellement observée dans la crise anglophone n’a manifestement pas servi de leçon à M. Biya et son régime », a-t-il écrit tout en souhaitant un prompte rétablissement aux concernés. Bien plus, il ajoute que la lutte doit continuer.

Pour rappel, sa manifestation du 23 janvier 2019 a aussi été répressive. Il a été arrêté par les forces de l’ordre en compagnie de son collègue Député Joshua Osih, comme l’a rapporté LeBledParle.com.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué.

Après les affrontements du 23 janvier dernier, la soldatesque de M. Biya vient une fois de plus de frapper dans la capitale économique. Avec à la clé des manifestants dispersés à coup de gaz lacrymogènes et surtout deux citoyens grièvement blessés par balles tirées par les exécutants de la cinquième colonne du régime de M. Biya.

Je tiens à condamner avec fermeté cette barbarie inacceptable en plein 21ème siècle. Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues qui ne demandent qu’à exercer leurs droits de s’exprimer et de manifester relève d’une sauvagerie inouïe intolérable en République. A force d’interdire systématiquement les manifestations pacifiques de l’opposition, M. Biya rend inévitable la révolution violente dans notre pays. L’enlisement actuellement observée dans la crise anglophone n’a manifestement pas servi de leçon à M. Biya et son régime.

Prompt rétablissement aux combattants Célestin Djamen et Me Ndoki pour leur abnégation au combat. Leur sang versé pour la noble cause constitue un formidable levain pour le combat pour un Cameroun plus libre et plus démocratique.

La résistance doit continuer jusqu’à ce que tombent les vestiges de la dictature de M. Biya.

La lutta continua.

Honorable Jean Michel Nintcheu

Député

Président régional du SDF pour le Littoral

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Marche du MRC : Le FDC condamne les tirs à balle réelle sur les militants du MRC

    Marche du MRC : Le FDC condamne les tirs à balle réelle sur les militants du MRC

    Michèle Ndoki Cameroun

    Cameroun : Blessée par balle, Michèle Ndoki adresse un message aux camerounais (Vidéo)