Constant Omari : « En tant que président intérimaire de la CAF, je suis fier du Cameroun »

Le président par intérim de la Confédération africaine de football a félicité le Cameroun au sujet de l’organisation du CHAN 2021 au cours d’une interview accordée à France 24 le 28 janvier.  

Constant Omari (c) Droits réservés

Constant Omari salue le niveau d’infrastructures sportives dont s’est donné le Cameroun pour l’organisation du CHAN 2021 et de la CAN l’année prochaine. «Personnellement, en tant que président intérimaire de la CAF je suis fier du Cameroun. Je suis fier des infrastructures que le gouvernement camerounais a construites et d’autres qui ont été réhabilitées. Aujourd’hui, nous sommes à Douala, allez voir le stade de la Réuniifcation. Celui qui l’a vu il y a trois ans ne le reconnaîtra plus. Quand vous voyez le stade de Japoma, il est superbe. Même à Yaoundé l’ancien et le nouveau stade vous constatez qu’il y a un travail de fond qui a été fait. Je suis fier qu’un pays africain puisse disposer de ce genre d’infrastructures qui constitueront aujourd’hui des bases d’un développement pérenne du football», a répondu le dirigeant congolais à Alain Foka.

La réussite de ce CHAN n’est pas qu’infrastructurelle. Le Cameroun réussit également à maîtriser la propagation de la pandémie de Coronavirus malgré l’engouement populaire observé au cours de ce tournoi. «Depuis le début, on n’a pas encore répertorié la compétition comme étant la base d’une contamination massive», souligne le patron de la CAF.

D’après Constant Omari, l’instance du football africain a choisi de maintenir l’organisation du CHAN en dépit du contexte sanitaire actuel pour permettre au pays des Lions indomptables de se préparer pour la grande échéance de 2022.

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !