in

Organisation de la CAN 2019 : quand Ahmad Ahmad divise les camerounais

can 2019

Depuis les déclarations du président de la CAF le samedi 05 Aout sur l’incapacité du Cameroun d’organiser la prochaine CAN, les camerounais et certains officiels sont sortis de leur réserve pour tirer à boulet rouge sur Ahmad Ahmad.


can 2019
DR

Les  camerounais  jaloux de leur Can

« L’activisme du Maroc et CAF pour retirer la CAN 2019 au Cameroun est scandaleux. A 1 an de la CM, les stades russes sont encore en chantier », déclare Melvin Akam sur sa page twitter ce lundi 07 août 2017. « Le Maroc dit qu’il est prêt pour la CAN 2019 .Très bien qu’il nous donne le temps d’échouer. On activera son Plan B dans 20 mois en mars 2019 », poursuit-il. « Contrairement aux dires du Président de CAF, le Cameroun dispose déjà de 16 stades prêts. 21 autres en chantier à 2 ans de CAN 2019 », ajoute Melvin Akam.

« Si seule cette maquette (stade d’Olembé) peut rendre jaloux Ahmad Ahmad, que dit-il du courroux que ses déclarations suscitent dans l’opinion camerounaise? », s’interroge  Henri Boucatchou sur sa page twitter également. Le promoteur de la Radio Sport Info (Rsi), Martin Camus Mimb, a adressé une correspondance au président de la CAF pour exprimer sa désolation après la sortie médiatique de celui-ci.

Pour approfondir :   Cameroun : Louis Paul Motaze classifie les entreprises et établissements publics

La Fédération camerounaise de football a réagi lundi et a exprimé sa « profonde consternation » après avoir pris connaissance de  propos d’Ahmad Ahmad ce week-end. L’organisation assure que l’essentiel des stades seront prêts d’ici fin 2018. « I y aura bel et bien la coupe d’Afrique à Bafoussam, et je redis que toutes routes de Bafoussam seront bitumés », a dit Nzette Emmanuel  journal de canal 2 du 07 août 2017 pour taire le débat en cours sur le fait que sa ville n’est à jour pour accueillir le tournoi. Issa Hayatou ancien locataire de la CAF a rompu le silence et regrette les propos de son prédécesseur. « Il faut d’abord venir constater avant de sortir ce qu’il (Ahmad Ahmad) a sorti », a-t-il déclaré ce mardi au micro de la CRTV.

Pour approfondir :   Marches du 22 septembre : Des camerounais s’indignent contre la violence faite sur Madame Assomo Thérèse

« Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes »

 Depuis 2014 que la CAN  a été attribuée vous n’avez rien fait maintenant vous pleurnichez », s’étonne l’animateur  et évènementiel Saint Merlin Youdom sur sa page. Allant dans le même sens, Olivier Biboi Nissack analyste politique s’exclame de la manière suivante : « vous vous levez. Vous demandez et obtenez la CAN. En contrepartie vous discourez (Gueulez) au lieu d’agir et de bâtir vite ! »

Le journaliste Denis Kwebo propose au  président d’oublier cette  CAN et d’investir cet argent autrement. « Je propose au président Biya d’oublier la CAN. Un troisième pont sur le Wouri, un deuxième pont sur la Sanaga feraient du bien aux Kamerounais. Ce n’est pas bon d’être volontairement sourd et aveugle », a-t-il déclaré sur son compte facebook.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Issa Ahmad caf

AUDIO : Issa Hayatou répond à Ahmad Ahmad « Il y a un sous-entendu quand il parle de cabinet d’audit »

Agence UBA-Cameroun

Cameroun: United Bank of Africa brise les barrières économiques avec UBA Connect