Université de Yaoundé II : Vers la création de 4 nouveaux établissements professionnels

L’annonce a été faite au cours de la tenue des assises de la commission de planification et de développement de l’université de Yaoundé II, le mercredi 30 juillet 2021 dans la salle des actes de l’institution universitaire. Les travaux de cette commission ont été présidés par le Recteur, le Pr Adolphe Minkoa She.

Le staff dirigeant de l'université de Yaoundé II - DR

L’importance de cette commission

Après l’adoption du plan stratégique de développement de l’université de Yaoundé II PSD-UY2-2025) en décembre 2020, le Recteur à travers l’assise de la commission de planification et de développement a voulu en faire une synthèse pour son appropriation et son exploitation par toute la communauté universitaire. « L’importance de cette commission est de fédérer, réunir tout le monde, rassembler toutes les composantes de l’université vers une vision, la vision de construire l’université de Yaoundé II. En cela il faut des enseignants, des étudiants. Mais que la plupart des responsables et l’ensemble des responsables soient tournées vers un même objectif qui s’insère dans  la vision du Recteur qui celle de transformer l’université de Yaoundé II en technopole des sciences sociales (TECHSS)», déclare le Pr Crispin Petand, Directeur des infrastructures, de la planification et du développement.

Les retombées de cette assise

L’université de Yaoundé II se donne trois missions pour son développement : créer de nouveaux établissements professionnels tout en consolidant ceux existants pour former et capaciter des femmes et des hommes en faisant passer le nombre d’établissement professionnels de 3 à 7 ; de renforcer la professionnalisation dans les facultés en augmentant le pourcentage des étudiants et des enseignants ; de favoriser les conditions de déploiement d’une recherche scientifique fondamentale et appliquée.

« Le bénéfice que l’université aura, c’est qu’on effectivement commencer à construire l’université. D’abord en le mettant dans le moule de la stratégie gouvernementale SND 30. Ensuite de développer la professionnalisation et de faire en sorte que les établissements commencent à être construits. Ce qui est important de savoir, c’est que le nombre d’établissement professionnels va passer de 3 à 7. On va ajouter 4 nouveaux établissements : l’Institut des métiers du droit (IMD) ; La Yaoundé Business School (YBS), l’Institut d’économie rurale (IER) et l’Ecole d’actuariat (EA).  Et ça va permettre donc de traduire dans les actes la professionnalisation que fait le gouvernement en construisant, en prédisposant  tous les compartiments de l’université de Yaoundé II», précise le Pr Crispin Petand.

Entre autres, l’université de Yaoundé II ambitionne de redimensionner l’IFORD à travers la construction de nouvelles infrastructures équipées et de ramener aussi l’ESSTIC et l’IRIC dans les nouveaux sites réservés au campus de Soa.

Les appels d’offres vont être lancés dans les prochains jours pour le début de  la construction de la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) et la réhabilitation de l’Amphi 500. Le coût de la réalisation de cette première phase du projet  qui s’étale sur 5 ans s’élève à un peu plus de 150 milliards de FCA.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !