in ,

Inscriptions sur les listes électorales : « Les intimidations du MINAT restent un non-événement », Olivier Bile 

Selon l’initiateur de l’Alliance pour une transition pacifique (ATP) , la mise en garde de Paul ATANGA NJI à l’endroit des hommes politiques et autres acteurs de la société civile au sujet de la campagne incitative pour les inscriptions sur les listes électorales, ne constitue qu’un épiphénomène.

Olivier Bile

Selon l’initiateur de l’Alliance pour une transition pacifique (ATP) , la mise en garde de Paul ATANGA NJI à l’endroit des hommes politiques et autres acteurs de la société civile au sujet de la campagne incitative pour les inscriptions sur les listes électorales, ne constitue qu’un épiphénomène.

Dans un récent communiqué du Minat abondamment traité dans les pages de Lebledparle.com, Paul ATANGA NJI avait mis en garde les hommes politiques qui « harcelaient ou tentaient de faire sortir de force les populations pour les inscrire sur les listes électorales ».

Toutefois, il ne s’agit que ses mots qui ne semble pas émouvoir Olivier Bile. « Les intimidations du ministre restent un épiphénomène », a déclaré le professeur Olivier Bile sur ABK Radio.

Pour approfondir :   Cameroun : voici les épouses des huit concurrents de Paul Biya à la présidentielle 2018

Président du parti des Libérateurs et promoteur de l’alliance pour une transition pacifique (ATP), Olivier Bile voit la sortie du ministre de l’Administration territoriale comme une alerte à l’opinion publique.

« Le régime pourrait prendre de vitesse les adversaires politiques, en anticipant sur la présidentielle dans le but de s’attirer les votes vu le contexte actuel marqué par les inscriptions massives sur les listes électorales qui n’est pas à sa faveur. C’est une alerte à l’opinion publique qui comprend de ce fait ce qu’il faut faire », a indiqué l’homme politique.

Pour approfondir :   Hon. Samuel Moth, député RDPC : « Je ne suis pas parti à l'assemblée nationale pour gagner de l'argent… »

One Comment

Leave a Reply
  1. Dans une election credible et transparente le president sortant Paul Biya au pouvoir depuis 82 n’aura aucune chance de passer au premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3dee159549

Yaoundé VI : Tsimi Evouna veut éteindre le feu entre le Maire et sa 2e Adjointe

Revue Mbala.JPG

La revue de presse camerounaise du mercredi 8 mai 2024