Le Minepia visite le chantier de construction d’une ferme avicole moderne dans la Lékié

Le docteur Taïga est venu toucher du doigt le niveau d'évolution du chantier de construction de cette ferme avicole moderne. Un projet piloté par l'entreprise Agrocam, qui pourrait permettre au Cameroun d’atteindre une autosuffisance dans la filière avicole.

Mepia sur le terrain (c) Droits réservés

C'est fort d'une riche délégation que le ministre de l'Élevage, des Pêches et Industries Animales s'est rendu ce mardi 29 juin 2021 sur le site de construction d'une vaste ferme pilote dans la localité de Nkolmelen, située dans l'arrondissement d'Obala, département de la Lékié.

Cet énorme projet est conduit par l'entreprise Agrocam, leader dans ce secteur et appartenant au riche homme d'affaire Camerounais Jean Samuel Noutchoguoin. À sa sortie de terre, l'usine se donne le challenge de produire près de 20 millions de OAC (œuf à couver) par cycle de production.

Cette production considérable augmentera l'offre en matière de volaille sur le marché Camerounais. Aménagée sur une superficie de dix hectares, cette ferme qui sera hautement importante comptera douze bâtiments.

Deux chambres froides pour stocker des œufs seront aussi mises sur pied. Le projet présenté profitera aussi aux populations locales. Pour ces dernières, trois forages et une extension électrique seront aménagés. En plus de cela, une route et le pont sur la rivière Mboma menant à l'usine et dans les plantations voisines a déjà été réalisé par Agrocam. En tout, c'est près de 4 milliards de FCFA qui seront investis par cycle de production.

Le Docteur Taïga, ministre de l'Élevage, des Pêches et Industries Animales a dans son allocution, noté la qualité du travail de l'entreprise Agrocam en lui réaffirmant son soutien. Et le possible apport du gouvernement en termes de facilités douanières au moment de l'acquisition de machines. Il a également insisté sur le fait que ce projet suivait la vision du président Paul Biya : « Vous êtes en droite ligne avec la vision du chef de l'État, celle de produire ce que nous consommons...c'est une révolution avicole tel que le chef de l'État le veut qui est en train de se produire ».