Roger Samnig réagissant aux obsèques de Maradona : « Nous sommes dans un environnement où on ne célèbre pas assez nos héros »

Roger Samnig Tang, l’un du duo X-Maleya a tiré cette conclusion à partir de la qualité des hommages rendus à Diego Maradona dans son pays l’Argentine, comparativement au Cameroun, qui selon la star, doit revoir en la matière.

Royer Samnig-Capture d'écran

Diego Armando Maradona a quitté la terre des Vivants le 25 novembre 2020 des suites d’un arrêt cardiaque à l’âge de 60 ans.

Hommages grandioses à Maradona

Autant la disparition de l’icône du football a attristé le monde et son pays en particulier, autant ses compatriotes se sont mobilisés pour offrir à l’homme, champion du monde 1986, un hommage à l’auteur d’un « dieu du football », pour tout dire, un héros de sa trempe.

C’était une ferveur jusqu’à l’inhumation de « El Pibe de Oro ». Les fans ont célébré le disparu jusqu’aux portes du cimetière Jardin Bella Vista. Bien avant cette étape, le cercueil de Diego Maradona a été installé à la Casa Rosada, siège de la présidence argentine, où une foule immense s’était réunie la veille pour dire adieu au « plus grand ».

Et au Cameroun alors ?

Au Cameroun, la façon dont cet héros qui a porté haut, à maintes reprises les couleurs de son pays, est le fait qui a marqué et a donné « la chair de poule »  à  Roger Sanming Tang.

Invité de l’émission Dimanche avec vous sur Equinoxe TV le 29 novembre 2020, le membre du duo X-Maleya a estimé que les héros ne sont pas assez célébrés au Cameroun : « Au-delà de la simple mort, ce qui m’a interpellé encore c’est la façon dont il a été célébré dans son pays. Tu vois les obsèques, tu as la chair de poule. Et c’est des choses qui nous interpellent. Chez nous, nous sommes dans un environnement où on a tendance à vite oublier, on ne célèbre pas assez nos héros…Donc c’est cette célébration-là qui m’a franchement touché. Je me suis dit mais, qu’est-ce que nous on fait chez nous? avec tous les héros qu’on perd tout le temps… On a l’impression que rien ne se passe », a-t-il déclaré face à Esther Mael Meffowe.

Le musicien camerounais propose de ce fait un projet  dont le propos est de célébrer les héros. 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter