Spéculations autour du prix des produits laqués : Le Mincommerce demande d’ouvrir provisoirement les marchés

Face au gap entre l’offre et la demande, ouvrir provisoirement les marchés

Concertation au ministère du commerce - DR- 

Images de Claude Hanlog

C’est la conclusion faite par le ministre du Commerce à l'issue de la réunion de concertation présidée le 14 Juillet 2020 regroupant les acteurs des produits laqués, en présence du nouveau Secrétaire général le Prof Brusil Miranda Metou .

Afin d’être mieux édifiés sur les tensions observées sur les prix des produits cités, les entreprises de ce secteur d'activités ont été convoquées pour une réflexion relative au redressement des prix des tôles de couverture. Présidée par le gendarme des marchés qu'est le ministre du Commerce, la rencontre a permis d'apprendre davantage du comportement actuel des marchés dans ce domaine.

Informé d'une panne de machine à Alucam/Socatral, il était normal pour l'Administration du Commerce, de réagir immédiatement en convoquant les Administrations publiques impliquées et les milieux d'affaires pour un examen approfondi du dossier. Question non seulement de comprendre, mais surtout prévenir d’éventuelles manœuvres spéculatives. « Quand il y a un problème, il faut le poser au lieu de chercher à tirer la couverture à soi et on trouvera des solutions. Nous devons connaitre la vérité en termes d’offres, les équipes de contrôle ont pour mission de réprimer sans concession toutes velléités, il s’agit pour nous de résoudre un problème auquel sont confrontés » a précisé le patron du Commerce.

Au cours de ces trois derniers mois, il a été constaté l’augmentation du prix des tôles ,1200 F pour les tôles de 2 m, 230 0 F CFA pour les tôles de 3 m à Yaoundé a précisé Barbara Elemva Amana le chef de Brigade Nationale de Contrôle et de Répression des Fraudes. Le responsable d’Alucam/Socatral justifie la situation en plus de l'incendie par la pandémie du Covid -19 à l’origine de la restriction de la circulation ainsi que, la fermeture des usines.

« Nous n’avons pas de problème d’approvisionnement des marchés, nous avons maintenu les mêmes prix, pas d’augmentation…Nous sommes prêts en attendant qu’Alucam redémarre » indique Cometal. Bonne nouvelle, cette entreprise annonce le redémarrage de la ligne de laquage en vue de la reprise des travaux de laminage en cours de suspension. Pour certaines entreprises, la hausse des prix ne découle pas forcément d’une spéculation…les prix ont augmenté à l'international. "En raison de l’incident à Alucam /Socatral ,Il y a un gap entre l’offre et la demande ,il s’agit d’ouvrir provisoirement les marchés » a conclu Luc Magloire Mbarga Atangana.