Manaouda Malachie fait la lumière sur le décès de l'oncle de Patrick Mboma

Le ministre de la Santé publique n’est pas passé outre la position du directeur de l’hôpital Laquintinie suite au décès de regretté Achille Essome Moukouri le 23 mars dernier.

manaouda-malachie-2-1280x720.jpg
Manaouda Malachie (c) Droits réservés

Annonce de Patrick Mboma

A l’annonce du décès d’Achille Essome Moukouri, Patrick Mboma Ndem accusait le covid19 d’avoir mis fin aux jours de son oncle : « Affreuse nouvelle ! Un appel de ma mère ce matin pour m'annoncer que je viens de perdre mon oncle Achille Essome Moukouri à 05 :00. Merci Covid-19. À tous ceux qui pensent au Cameroun que ce ne sont que des récits, je vous supplie, restez confinés. C'est la seule chose à faire ! », a écrit Patrick Mboma sur compte twitter le lundi 23 mars 2020.

Le démenti du directeur de l'hopital Laquintinie

Des heures après, l’annonce de l’international a été battue en brèche par le directeur de l’hôpital Laquintinie qui soutenait plutôt que sieur Achille Essome Moukouri soufrait « d’insuffisances cardiaques » et de « diabète ».

Manaouda Malachie se prononce

Dans un point de presse conjoint tenu ce 26 mars par le ministre de la Santé publique et le ministre de la Communication, des précisions ont été faites à cet égard.

Après l’exposé de Manaouda Malachie, Parfait Ayissi Etoa, journaliste de Vision 4, a centré sa question sur le décès de l’oncle de Patrick Mboma pour en savoir un peu plus.

D’entrée de jeu, le Minsanté a réitéré que le défunt « n’a pas été testé du covid-19 ». Il a par ailleurs ajouté que seul le Centre Pasteur de Yaoundé a le privilège, pour le moment, d’effectuer cette tâche.

Par conséquent, il ne saurait donc dire que sieur Achille Essome Moukouri est décédé ou pas du coronavirus.

Toutefois, le membre du gouvernement a indiqué que l’heure n’était plus aux polémiques, mais plutôt, qu’un échange est nécessaire avec les proches du disparu pour prendre toutes les dispositions afin qu’il y ait pas de surprises désagréables (concernant des cas positifs de coronavirus) dans la famille Essome.

Pour ce qui est de « l’enterrement en catimini du défunt », Manaouda Malachie a rappelé à la presse qu’il n’est pas du ressort de l’hôpital de s’ingérer dans les obsèques qui sont l’apanage de la stricte intimité familiale, a-t-il précisé.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !